Une micro nouvelle par jour pendant un an.

mercredi 17 août 2022

Content Tagged "incendie"

18 juillet

— Votre Majesté ? — Hum ? Néron toise l’individu qui vient d’entrer. — Nous nous demandions si tout ceci était bien correct… — Correct ? Je ne vois pas pourquoi. Les dieux ont exigé un sacrifice ? Je leur offre la ville. — Oui mais… — Mais quoi ? On allume des grands feux pour le solstice. Pourquoi pas pour honorer les dieux à d’autres dates ? — Mais, Seigneur, toute une ville ? — Je demande aux dieux de m’aider à gouverner un empire pendant une éternité. Le sacrifice d’une ville, c’est bien peu non ? 18 juillet …continue reading

4 septembre

Thomas, l’air hébété, regarde distraitement le lieu où, deux jours auparavant, se tenait encore son échoppe. Les paroles du mage lui reviennent en tête… « Ainsi, tes trois souhaits sont qu’un feu inépuisable ronronne dans ton four, que ton travail soit tellement réputé que le roi demande tes produits, et naturellement que cela t’apporte la richesse. Tout cela, pour m’avoir rendu service, je te l’accorde, sous la forme d’un animal magique enfermé dans cette boîte de pyrophanite. Mets la boîte dans ton foyer et tes jours seront heureux, mais n’en dis jamais mot à quiconque et ne l’ouvre sous aucun …continue reading

2 septembre

Fin juillet 1666 Christopher Wren fut invité par Sir Thomas Bloodworth — Lord-Maire de Londres — à s’asseoir. Le jeune, mais déjà influent architecte s’installa et attendit que son hôte s’exprime. — Vous êtes l’architecte désigné pour la reconstruction de la cathédrale Saint-Paul, déclara Bloodworth. Est-ce à ce propos que vous souhaitiez me voir ? — La cathédrale est dans un triste état. Londres, de son côté, est en proie à une coupable anarchie architecturale. Les encorbellements se multiplient, et, dans les ruelles les plus étroites, les toits des maisons se touchent à leur dernier étage ; le pont de …continue reading

18 juillet

La file des condamnés s’étendait sur deux rues. Les uns s’étaient dénoncés, les autres l’avaient été. Rome comptait de nombreux ennemis en son sein. Les chrétiens, clamait-on, avaient renversé les braseros et mis le feu à la ville. On racontait que Néron lui-même avait trahi la cité, provoquant cet incendie meurtrier. Des milliers de morts, trois quartiers détruits sur les quatorze que comptait la ville… Les citoyens étaient sur le point de s’entre-déchirer pour trouver un coupable. Et tandis que les procès commençaient, un vieillard, seul, quittait la ville délabrée. Car personne dans la nuit sans nuages n’avait vu la …continue reading

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com