Une micro nouvelle par jour pendant un an.

lundi 03 octobre 2022

15 août

— Tout est affaire de flux et de reflux, sergent Chouinpch. Rien n’échappe à cette règle immuable.
Le commandant Héklar s’était lancé dans un discours enflammé sur l’importance historique que revêtait le canal de Panama. Le sergent l’écoutait religieusement, pour une fois.
Autour d’eux et sur plusieurs des soixante dix-sept kilomètres de long du canal, de nombreux humains œuvraient à la titanesque construction.
— Sais-tu que sur les dizaines de milliers d’ouvriers qui ont travaillé à ce projet, près du quart venait de Jupiter ? continua Héklar. Il s’agissait de prisonniers politiques et autres forçats, car même les pages les plus nobles de notre histoire ont leur côté sombre. Mais revenons-en aux flux. Un puissant courant de matière noire était bloqué par le continent sud-américain, au niveau du Panama. Nous avons donc soufflé aux Terriens l’idée de creuser le canal pour débloquer ce flux, un peu à la façon des aiguilles d’acupuncture.
— Je saisis le parallèle, répondit le sergent, subjugué par les connaissances de son commandant.
— Une fois de plus, l’humanité sert la cause vénusienne sans en être consciente. N’est-ce pas merveilleux ? Comprends-tu pourquoi je m’opposais à la conquête armée de cette peuplade ? Les outils sont bien plus efficaces lorsqu’ils sont maniés avec adresse et discrétion.

Un peu en contrebas de leur point de vue, le président panaméen inaugurait le canal de Panama, sans se douter des impacts intergalactiques de ce geste tellement banal…

15 août 1914 : ouverture officielle du canal (spatial) de Panama

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com