Une micro nouvelle par jour pendant un an.

dimanche 13 juin 2021

3 avril

Dans le saloon, toutes les discussions se turent lorsque que la frêle demoiselle commença à chanter. Sa voix enchantait les esprits, apaisait les humeurs. Chacun eut en tête la vision d’une forêt paisible aux aurores, et tous se détendirent. Sauf Gangulphe. Accoudé au bar, il portait sur sa cible un regard froid, tout en caressant son colt sous son poncho sale.
Lorsqu’elle quitta la scène, pour faire une pause, Coucou se fit aborder par son protecteur.
— Le chasseur de prime est là, l’informa-t-il, inquiet.
— Je sais. C’est l’homme accoudé au bar qui ne laisse pas mon chant l’atteindre.
Elle revint sur scène comme si de rien n’était. C’était un beau début d’avril, songea-t-elle en observant l’assemblée qui attendait sa musique. Qu’importe la prime sur sa tête, qu’importe ce tueur impitoyable qui venait pour elle.
Elle sourit, et chanta.
Lorsque les coups de feu retentirent, elle ferma les yeux sans cesser de chanter, laissant sa musique tenter d’apaiser ce monde trop violent pour elle.
Au sol, le sang coulait, mais le chant continuait.

Dicton : « Le 3 avril, le coucou chante, mort ou vif. »

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com