Une micro nouvelle par jour pendant un an.

dimanche 29 janvier 2023

Auteur : Ludovic Arfi

Attiré par une littérature du minimalisme et de la brièveté, il écrit de nombreuses nouvelles dont certaines ont été publiées dans des fanzines ou chez Emue, Camion blanc et La matière noire. Les micronouvelles sont également un de ses pêchés mignons. En 2015, sort Bonbons Acides, recueil percutant de 116 microfictions entre tragique et comique, disponible en papier et numérique. Un deuxième recueil est sur la piste d'envol.

Articles récents

29 avril

— Mein liebling, enfin fous me temantez en mariache ! Moi, drès drès heureuze ! Mais fotre regard zemble bertu, à quoi benzez-fous kleine krokodil ? — À RIEN, TOUZE LIBELLULEU !!! DAS EMOTION !!! Après une brève cérémonie, le frais marié croisa un de ses fidèles compagnons qui s’étonna de cette tardive union. — Mein Gott ! Mais à quoi tiaple zert zette krande folie ? — ARYEN, TOUT EST FINI !!! KAPUTT !!! L’homme se souviendra longtemps de ces mots lâchés avec une frénasie somme toute germaniaque. 29 avril 1945 : Mariage d’Adolf Hitler et d’Eva Braun la …continue reading

2 avril

Le gardien du cimetière s’est approché quand j’allais partir. Des enterrements, il avait dû en voir si souvent. Ses mots eurent la maladresse de l’innocence pour atténuer ma peine. « Il n’y a rien de plus normal que la mort d’un être. » Ça aurait dû me révolter. Moi, ça m’a fait sourire. C’était la première fois qu’on utilisait cet adjectif pour mon fils. Habituellement, c’était plutôt attardé, demeuré, mongolito. Maintenant qu’il n’est plus qu’un nom sur une pierre, tout est normal. Il est enfin humain pour les autres. 2 avril : journée mondiale de sensibilisation à l’autisme.

3 mars

Dans le laboratoire, elle tente de déterminer ce qui a tué les amibes. Elle ajuste le microscope, aperçoit un virus géant et lâche un petit cri. Alerté, son collègue la rejoint. Dans la précipitation, il fait tomber un échantillon qu’il étudiait. Elle crie de nouveau. « Ne t’inquiète pas, ce n’est que de la glace ! » Tout comme son sang, à cet instant… 3 mars 2014 : Découverte par des chercheurs français d’un pithovirus dans un extrait du permafrost sibérien datant de 30 000 ans. Si ce virus s’avère finalement inoffensif pour l’homme, le risque existe toujours que de …continue reading

15 février

Pause pour les corps des deux amoureux usés par la randonnée, la fin de l’ascension du mont Ventoux attendra demain. Sous la tente, les affamés se blottissent près du réchaud à gaz. Leur Saint-Valentin est délicieusement originale. — Je reprendrais bien de la choucroute ! — C’est la troisième fois Chouchou… Ton cholestérol… — C’est bon Loulou, t’as peur de quoi ? Aucune réponse. Chouchou mangea donc à s’en faire péter la sous-ventrière. D’ailleurs, au petit matin… 15 février 1967 : Record français de vitesse maximale de vent enregistré au mont Ventoux, 320 km/h.

15 janvier

Il y a du monde. Comme d’habitude, mais en mieux. Plus que pour les Beatles, plus que pour les Stones. Toutes les origines, tous les âges. Tous là pour moi. Une marée humaine. Au premier rang, une blonde agite les bras. Mon œil frise. Elle ne porte pas de culotte. Être adulé sans jamais pouvoir en profiter, c’est la croix et la bannière. La vie est parfois mal faite. 15 janvier 1995 : Jean-Paul II célèbre une messe devant plus de 2 millions de fidèles à Manille.

15 décembre

Après avoir passé des centaines d’années à peaufiner sa déclaration, il chercha dans l’univers un lieu symbolique pour lui révéler l’incandescence de ses sentiments. Quand il trouva, l’invitation fut lancée. La belle se présenta à lui, curieuse et ingénue, vêtue de ses plus beaux atours. Le site s’avéra finalement bien décevant. Ébranlé, il ne put lui confesser son penchant. 15 décembre 2001 : Réouverture de la tour de Pise après 11 ans de fermeture pour cause de travaux de redressement.

22 novembre

Administration du Purgatoire. Dans la file d’attente, deux hommes taillent une bavette. — Vous êtes venu comment ? — J’étais malade et voilà… et vous ? — Pareil, pas bien en forme, mais je me suis fait un dernier trip au LSD avant de partir. Un nouvel arrivant, tête baissée, les rejoint. — Et vous l’ami, comment avez-vous atterri là ? — Je faisais une petite balade dans ma décapotable, je n’ai rien vu venir… Le dévisageant, ils le reconnurent. « Oh mon dieu, ils ont tué Kennedy ! » Stupéfaction south parkienne avant l’heure. Le préposé à l’enregistrement leur …continue reading

17 novembre

Angoissée, Azamy tire au sort un sujet pour son examen de fin d’année. « Mademoiselle, le thème porte sur la planète Terre. Je vous rappelle que notre prestigieuse université a déjà créé 84 milliards de terriens. Nous vous demandons d’en générer seulement deux, un homme et une femme, et qu’ils deviennent des références internationales dans le domaine artistique. Vous avez trois heures. » Azamy donne tout ce qu’elle a, manipule avec dextérité les ADN et espère de tout son cœur réussir. Elle sort soulagée et confiante. L’examinateur observe longuement la programmation génétique avant de lâcher dans un souffle rauque exalté, …continue reading

15 octobre

À l’horizon, des lueurs cobalt et des explosions cataclysmiques, l’odeur de la défaite. Le roi déchu briefa son fidèle valet. — Toi seul peux encore nous sauver. Prends l’astronef et détruis leur générateur de fusion nucléaire, vite ! — Je vois, Maître, mais bien que patriote jusqu’au bout des doigts, je ne pense pas que… — Cesse les palabres et va. C’est un ordre ! cracha-t-il, la folie dans les yeux. Le valet était la dernière chance du royaume de Kihavu-Verravuh. Pendant que son roi lui braillait des encouragements, il se dirigea vers l’astronef, en zigzag, la canne à la …continue reading

29 septembre – Saint-Michel : fête des parachutistes et des naturistes

La belle et timide jeune femme déploya tous ses charmes pour séduire l’archange saint Michel. La créature angélique se sentit sombrer, chuter, plonger vers le sol à une vitesse faramineuse, conquise qu’elle était. Mais, en passant au niveau du septième ciel, l’archange se dégrisa soudainement et déplia ses ailes, pour un atterrissage en douceur. Un coup d’épée bien placé acheva celle qui promettait de se changer en dragon avec les années. Anthony Boulanger Quelque part au Panthéon, résidence Paradis — Qu’y a-t-il encore, Michel ? — C’est rapport à ma fête. Je n’ai rien contre le fait d’être le patron …continue reading

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com