Une micro nouvelle par jour pendant un an.

dimanche 29 janvier 2023

4 mai – Journée Star Wars

En cette journée de Starwars, à la mi-journée nous comptons déjà :
— 375 blessures par pistolet laser, accompagnées de l’excuse : « Han shot first »

— 4537 cas de paternités reconnues publiquement

— 17 destructions de planètes à coup d’Étoiles de la Mort

— 6 destructions d’Étoiles de la Mort

— 488 altercations lors de championnats d’échecs pour non respect de la règle dite du « Let the Wookie win »

— 235 arrestations annulées pour raison invoquée : « Those aren’t the droids you’re looking for »

— 2 cas d’inceste mineurs entre frères et sœurs

— 37 blessures graves à l’œil pour maladresse en maniant un sabre laser

— 834 arrestations pour trouble à l’ordre public dûs à la manifestation de fans de Star Trek

— 442 hospitalisations de Stormtroopers pour pure maladresse

Vincent Corlaix


L’attaque de l’escadron impérial déclencha l’alarme. Tous les robots de la caserne sécurisant le grand vaisseau de l’Alliance cosmique s’activèrent. Tuyaux d’arrosages, haches, casque scintillant sur leurs têtes métalliques, les pompiers droïdes s’élancèrent vers la brèche créée par les guerriers sith. Les courageuses machines remontèrent bravement le courant de civils affolés et atteignirent la salle des commandes, désormais champ de bataille dévasté. Le capitaine et le pilote gisaient sans vie, la poitrine transpercée par l’épée laser de Darth Dar, le redoutable Sith au service de l’Empire. La lame incandescente de son arme luisait d’un redoutable éclat rouge. Le grand méchant éclata de rire à la vue des droïdes qui pointaient leurs lances à incendie sur lui.

— Stupides petits jouets ! Vous croyez que quelques gouttes d’eau vont me faire peur ?

— On arrose ! ordonna le chef des robots pompiers.
Les lances crachèrent simultanément un long jet qui trempa le Sith des pieds à la tête. Son épée laser grésilla et fut court-circuitée.

— Quoi ? gémit Darth Dar avant de se faire tailler en steak par les robots armés de haches.

— Incendie maîtrisé, annonça le chef des droïdes.

Journée Star Wars et journée internationale des pompiers.

Nelly Chadour


« Bonjour et bienvenue à cette nouvelle session de notre cycle de conférences : les Terriens sont-ils des cons ? Le séminaire d’aujourd’hui est consacré à la représentation que se font les Terriens des formes de vie et d’organisation extra-terrestres telles que les nôtres.
Les représentations faites par les premiers auteurs, par exemple celui répondant au nom de code H.G. Wells sont assez risibles. Imaginer des vaisseaux aussi laids est à la limite de l’insulte. Mais nous n’allions tout de même pas les anéantir pour leur ignorance crasse.

Le genre que les Terriens dénomment comme science-fiction a donné lieu à de nombreuses représentations. Celui répondant au nom de George Lucas reste celui qui s’est le plus approché de la réalité.

Il a deviné l’existence de la Force, ce qui est assez remarquable car les scientifiques terriens qui la cherchent sont encore convaincus qu’il en existe plusieurs. Je sais, c’est ridicule.
Lucas a aussi réussi à décrire d’une manière remarquablement fidèle le fonctionnement de notre république.

Cependant, il serait hasardeux d’arriver à la conclusion qu’il aurait d’une manière ou d’une autre percé le secret de notre existence. Si c’était le cas, croyez-vous qu’il aurait fait preuve d’une telle faut de goût en choisissant les noms de ses personnages ? Qui prénommerait ses enfants Luke, Leïa, Babba-Fett, Palpatine sans risquer la décapitation ? C’est d’autant plus impardonnable qu’ils ont à leur disposition nos noms originaux bien de chez nous comme Simone, Robert ou Roger.

Une autre preuve de la stupidité de Lucas est la manière dont il cède à ce tabou typiquement terrien concernant les relations entre frères et sœurs. Le trouble consécutif à la découverte du lien de parenté entre Leïa et Luke est assez malvenu lorsque l’on sait que les conceptions par les membres d’une même fratrie sont un gage de la qualité de l’espèce.
En conclusion, cela confirme que le supposé génie de Lucas n’est finalement une pure coïncidence. Je vous laisse donc décider de la conclusion de nos conférences. ».

Père Désœuvré


« Ton nom le dit, ton sang est condamné à l’errance et au malheur… Tu voudras conquérir un continent, mais tu en mourras. Tes descendants, eux, domineront les cieux, et le fils tuera le père, et le frère aimera la sœur…
— Mouais, le truc classique, quoi. Allez, merci bien Miranda, je file, j’ai un bateau à prendre. »

Le 4 mai 1855, le flibustier et mercenaire William Walker quitte San Francisco pour conquérir l’Amérique latine. Un digne aïeul sur Terre d’Anakin Skywalker.

Sandrine Scardigli


Le 4 mai 2014, en la ville de Phoenix, Arizona, l’institutrice de Johnny Smith refusa à ce dernier de faire un exposé sur Star Wars, son univers de fiction de prédilection.

— C’est la journée nationale des Oiseaux, pépia-t-elle, tu peux choisir n’importe lequel d’entre eux et le présenter à tes camarades à la place.

— N’importe lequel ? se fit confirmer l’enfant.
Johnny revint l’après-midi, très fier de lui, avec plus de quarante pages format A4 rédigées à la main.

— Aujourd’hui, dit-il devant sa classe, je vais vous parler des caractéristiques, envergure, vitesse de pointe, capacités d’un oiseau bien particulier, le Faucon Millénaire.

Anthony Boulanger


Le commandant Héklar s’admirait dans son miroir hologramme lorsque le sergent Chouinpch fut admis dans ses quartiers. Ce dernier ne put s’empêcher d’émettre un sifflement de surprise tant le costume du chef des armées vénusiennes était réaliste.
— On dirait vraiment que vous êtes cet empereur Pal… Palpoutine, je crois… de ce film que vous nous avez imposé de visionner la semaine passée.
— Et je crois bien que tu vas avoir droit à une bonne séance de rattrapage, Chouinpch. Le nom correct, c’est « Palpatine ».
— Toutes mes excuses pour cet oubli malencontreux, mon commandant.
— As-tu un message à me transmettre ? Tu n’es sans doute pas venu ici juste pour m’admirer, je me trompe ?
— C’est que… les armes qui nous ont été livrées avec les combinaisons de stormtroopers ne semblent pas fonctionnelles. Elles émettent de la lumière et c’est tout. Quant aux armures, elles sont en plastique et ne sont donc pas à l’épreuve des balles terriennes. Êtes-vous sûr que…
Héklar se permit un rire sec avant de répondre :
— Ha, j’ai bien peur que le but de tout ceci ne soit pas la conquête de cette pitoyable petite Terre renégate. Mais plutôt… le divertissement de nos troupes ! acheva-t-il dans une mauvaise imitation de la voix enrouée de Palpatine.
— J’en déduis que nos projets d’invasion sont à nouveau reportés ?
— C’est tout à fait ça. Rompez, à présent. Je dois encore rentrer dans la peau de mon personnage.
Haussant les épaules d’un air blasé, le sergent Chouinpch se détourna et quitta la pièce, laissant son commandant répéter son rôle.

Pascal Bléval

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com