Une micro nouvelle par jour pendant un an.

vendredi 24 novembre 2017

Auteur : Earane

Earane est une jeune femme moderne et dynamique qui touche un peu à tout. Quand elle n'écrit pas des nouvelles, de la poésie, des haïkus ou des romans, elle enseigne l'anglais à des adolescents ou enfile son costume de psychologue. Grande amatrice de jeux vidéo et de MMO , elle se passionne aussi pour l'Egypte. Elle confesse aussi adorer Jean-Luc Picard ou encore le Capitaine Janeway. Même la nuit, elle rêve qu'elle vole dans le ciel ou qu'elle pilote un Star Cruiser.

Articles récents

24 décembre

Une légende raconte que loin, au nord, vit un étrange vieux monsieur à la très longue barbe blanche. Il y vivrait entouré d’une horde de rennes et de lutins. Sa mission : diffuser de la magie. Pas n’importe laquelle, non. La magie de Noël. Depuis des millénaires, vêtu de son costume rouge et de son bonnet, notre bon monsieur sillonne les cieux afin d’apporter un peu de joie aux enfants du monde entier. Aujourd’hui, les préparatifs vont bon train. L’heure approche. Muni de son arrêteur de temps, Claus se prépare à appareiller sur son traineau avec ses fidèles rennes pour …continue reading

18 novembre

Devant sa télévision, face aux nouvelles, elle reste sans voix. Pourtant, sa main s’active sans relâche. Un seul mot lui vient. Un mot qu’elle utilise si souvent qu’il lui donne mal au crâne. Un mot qu’elle n’a de cesse de répéter et de marteler à qui veut bien l’entendre. Un mot qui, pour certains, ne veut strictement rien dire alors que pour d’autres, il signifie tant. Il signifie tout. Leur vie, leur combat, la raison pour laquelle ils se lèvent le matin. Alors, elle relit encore et encore ce célèbre poème qui le met tant en valeur. Et elle continue …continue reading

3 novembre

Le soleil se couche. Les ondes crépitent. Le temps se suspend et soudain, une voix résonne à travers les baffles de la vieille radio. Pour la toute première fois, des notes de musique s’élèvent, un violon, un piano. Tous écoutent en silence, le cœur battant. Bientôt se lance le bulletin météo ou encore la revue de presse. Bientôt viendra le temps des émissions en direct. C’est une avancée majeure dans la diffusion d’informations. Et cela évoluera encore sûrement, ils en ont la certitude. Le 3 novembre 1921, le poste de la Tour Eiffel, poste militaire émettant le premier sur le …continue reading

18 août

— Yaya, raconte-moi encore cette histoire avant que m’endormir ! — Tu exagères, Minh. C’est l’heure de dormir. — Oh, s’il te plait, Yaya. Raconte-la encore ! Yaya réfléchit puis soupire longuement. Comment résister à une telle impatience ? La vieille femme ferme les yeux et les images défilent alors devant ses yeux. À mesure qu’elles les voient s’imprimer dans son esprit, ses lèvres remuent. Commence alors le récit de cet homme fier qui a tant marqué l’histoire de la Mongolie. De ses rêves d’expansion jusqu’au faste des cérémonies où se côtoyaient des femmes toutes plus belles les unes que …continue reading

24 juillet

La nuit tombe peu à peu sur les montagnes. Le calme envahit les lieux. J’observe en contrebas de la terrasse nord, un troupeau de lamas qui se repose. Bientôt, la saison des pluies s’abattra sur la région et l’isolement commencera. Plus personne n’empruntera le chemin de l’Inca ni ne quittera le Cañón del Urubamba jusqu’à l’accalmie. Reclus à plus de deux mille mètres d’altitude, prêtres et acolytes prieront les dieux et méditeront. Les nobles, eux, continueront de vaquer à leurs occupations malgré tout, mais avec davantage de précautions. Quant à moi, je continuerai de surveiller les cultures jusqu’au retour du …continue reading

28 juin

Lily détaille règle les derniers détails du premier passage. Les candidats sont près. Pour cette première édition, la diversité est au rendez-vous. Des petits, des grands, de très poilus. Certains ont très fière allure. Il y en a partout. Sur les pelouses ou à l’intérieur d’une immense salle. Des tas de gens s’affairent autour d’eux avec empressement. On leur donne à boire, mais pas trop évidemment pour éviter qu’ils n’urinent partout. Certains d’entre eux vont concourir en individuels, d’autres en couple. Leurs âges varient : du plus jeune, âgé de quelques mois au plus vieux, âgé huit ans. C’est le …continue reading

3 juin

Les spectateurs s’impatientent. Des applaudissements retentissent dans la salle. Ils n’attendent plus qu’elle, la Reine de la soirée. Ils crient son nom, la pression monte. Elle aime se faire désirer. Cela rend son numéro encore plus prodigieux. C’est l’heure. Freda s’avance. Oh, bien sûr, peu sont ceux qui la connaissent sous ce nom mais qu’importe. Ce n’est pas Freda qui va monter sur scène dans quelques secondes mais une toute autre personne. Vêtue comme à son habitude d’une ceinture de bananes et d’un bustier de perles et brillants, le tout rehaussé d’une queue de plumes, l’artiste est enfin prête. Derrière …continue reading

9 mai

Comme à mon habitude, je me rends à la Pennsylvania Gazette. Il est temps de nous révolter. Et j’ai bien mon idée pour y parvenir. L’union coloniale est révolue, nous devons nous y résoudre. Et quoi de mieux qu’une caricature pour le démontrer. Je m’assieds à ma table de travail et peaufine les derniers détails de mon œuvre qui paraitra dans la prochaine gazette. Je jette un dernier coup d’œil à la gravure. Les contours du serpent sont parfaits. J’ai aussi représenté les différents états, mais pour l’illustrer, j’ai préféré les découper du corps du reptile. Cela sera un signe …continue reading

11 avril

Ils sont là, médusés, devant les portes du baraquement. L’Organisation leur avait dit de continuer, de ne pas baisser les bras. Personne n’y croyait vraiment. Une après l’autre, toutes les portes des Blocks s’ouvrent. Les SS qui peuvent encore fuir esquivent les déportés, en prenant leurs jambes à leur cou. Soudainement, ils sont moins fiers presque moins barbares, ils craignent à leur tour pour leur vie. Quelle ironie que les rôles s’inversent à présent. Mais peu importe, les déportés pensent déjà à l’avenir. Ils sont enfin tous réunis et les portes ne sont plus qu’à quelques mètres. À quelques mètres …continue reading

19 février

John avisa fièrement le bol qui trônait devant lui. Les pétales de blé étincelaient. Les yeux de John brillaient de mille feux. Oui, il la tenait sa recette miracle ! Deux de ses conseillers le dévisagèrent, perplexes. Ils doutaient, bien entendu. Pourtant, John avait l’intime conviction que cela serait une révolution pour l’alimentation. Le succès fut au rendez-vous. Mieux encore, il dépassa de loin toutes ses attentes. Il ne vit pas ses prédictions entièrement se réaliser puisqu’il mourut bien avant. Toutefois, son frère, Will, conscient d’être assis sur une mine d’or travailla sans relâche la recette. Ainsi, le 19 février …continue reading

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com