Une micro nouvelle par jour pendant un an.

lundi 25 septembre 2017

Archives mensuelles : décembre 2015

31 décembre – Fin d’année

Fin de l’année, on jette les agendas, les calendriers, les confettis, les mauvais souvenirs. Du passé, faisons table rase pour construire du neuf. Vraiment ? On continue sur l’autoroute pour les Enfers, on alterne entre le travail et le sommeil, on continue sur l’autoroute des Enfers, on alterne entre l’espoir et le soupir, puis on revient à broyer du noir. Vivement le 31 décembre 2016 pour une nouvelle chance de quitter le fil du rasoir. 31 décembre 1973 : premier concert d’AC/DC. Anthony Boulanger Magister militum, Je vous écris des bords du Rhenus afin de vous tenir au courant des …continue reading

30 décembre

30 décembre 1961 : naissance du sprinter Ben Johnson La télévision popularisa l’athlétisme ; Ben Johnson dopa les audiences.

29 décembre

Dans l’aube naissante, le colonel du 7e de cavalerie supervise la disposition des canons Hotchkiss, pointés vers le camp où ont été parqués les Sioux. De nombreux soldats caressent inconsciemment leurs armes en discutant d’une voix basse enflammée par l’alcool et par les souvenirs. Nul n’a oublié la bataille de Little Big Horn, où les rangs du régiment ont été décimés quatorze ans auparavant. L’ambiance est tendue. Les Sioux sont rassemblés. Le chaman diffuse l’ordre donné par les hommes blancs : ils doivent livrer toutes leurs armes à feu. Parmi les rangs indiens, affaiblis par la famine, nul ne bronche. …continue reading

28 décembre – fête des fous

À l’occasion de la Fête des Fous, en ce 28 décembre 2018, alors qu’il faisait 33°C à l’ombre de Notre-Dame, les ecclésiastiques descendirent dans la rue et augmentèrent leurs émissions de dioxyde de carbone et leurs actes anti-écologiques. Ils étaient parfaitement dans le thème. Fête des Fous : mascarade pour le Nouvel An, célébrée initialement par le Clergé (avec élection d’un pape et d’évêques des Fous) puis devenue fête populaire. Mise en scène par Victor Hugo dans Notre-Dame de Paris. Anthony Boulanger — Regardez, une nouvelle fois, tout est statique ! Plan fixe, pas d’intrigue… Ce n’est qu’une réclame qui …continue reading

27 décembre

— Eh les gars ! Regardez ce que j’ai trouvé ! — Super, encore un caillou. Passe-moi la bouteille Michel. — Mais il est plus beau que les autres ! Il fait au moins… Au moins cinq kilos ! — Je crois qu’Igor a trop bu ! Il part pisser et il revient avec un machin tout moche. — Vivement qu’on rentre au centre. Les cadeaux ont dû arriver. — Michel, arrête de déprimer et passe-moi cette foutue bouteille ! — Et mon caillou ? — Ta gueule avec ton caillou, Igor. Elle est finie, la mission. On attend juste …continue reading

26 décembre

Le tintement des outils a cessé, et la troupe barbue s’est rassemblée dans la galerie la plus large. Au centre du cercle formé par les curieux, une dizaine de nobles nains siège face au couple assis à même le sol, muet et penaud. Dans le brouhaha, les praticiens invectivent tour à tour les accusés : « Écoutez, les gars, on a réuni le Conseil pour vous rappeler que vous êtes des nains, et qu’il faut vous comporter comme tels ! – Pierre, quand on te demande de faire comme les mineurs, c’est puéril de tendre un majeur ! – Que …continue reading

25 décembre

« Roswell, une fois ça suffit ! » répète pour la trente-sixième fois au moins le chef de l’invasion alien, retiré sur la face cachée de la Lune depuis l’échec du premier contact. Ces cinglés de Terriens étaient des types agressifs ! Eh bien, on allait leur montrer. Toute la nuit du 25 décembre 2028, les vaisseaux aliens décollèrent et se ruèrent par milliers vers la Terre, fuseau horaire après fuseau horaire. Cette fois, tout avait été calculé : on avait abandonné ces vaisseaux ridicules en forme de soucoupe pour adopter la forme standard la mieux adaptée : un traineau avec six cyber-rennes hyperénergisés. Chaque alien …continue reading

24 décembre

Elle était installée là, sur la table d’opération. L’anxiété était à son comble, mais elle ne tremblait pas. Malgré son instinct de survie (Dieu sait qu’elle aurait préféré se trouver ailleurs), elle ne bougeait pas. De toute façon, il était trop tard. Dans quelques minutes, l’examen allait commencer. De toute façon, elle était prévenue : tous les ans, l’une des leurs doit être sacrifiée. Cette année, il a fallu que ça tombe sur elle. Les minutes avancent, les cris de joie de la famille se rapprochent. Bientôt la cuisine sera le vaste théâtre des opérations. Et dans quelques heures encore, …continue reading

23 décembre

« Alors vous avez bien compris ce qu’il faut faire. Quand on arrive, vous allumez et vous lancez le disque, le volume à fond les ballons. — Mais oui, te bile pas. Elle va faire un bond quand ça commencera. Elle s’en rappellera longtemps. — Bien, je vous laisse. On arrive pour 20h30. » Et quand l’heure fut venue, la porte s’ouvrit. Les lumières s’allumèrent et le DJ fit péter la sono, les basses au max ! Joyeux anniversaire, joyeux anniversaire…. « Non mais c’est quoi cette blague ???? Je vous avais dit de mettre la sono à fond ! …continue reading

22 décembre

— Mais enfin ! Voyons, je vous ai déjà répété qu’on ne buvait pas l’eau des toilettes ! Vraiment, vous exagérez Monsieur Houille!  Faites un effort ! Prenez un verre et servez-vous de la carafe ! Le gueux regarda son hôtesse d’un œil interloqué. Il  ne comprenait pas pourquoi elle s’entêtait à l’appeler Monsieur. Encore moins Houille. D’ailleurs, il ne comprenait pas grand-chose à toutes ces coutumes bon chic bon genre des seigneurs. il avait toujours bu l’eau des cochons, alors l’eau des toilettes, il s’en foutait bien. C’était toujours plus propre que ce qu’il avait l’habitude de boire. — …continue reading

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com