Une micro nouvelle par jour pendant un an.

vendredi 21 juillet 2017

Archives mensuelles : août 2014

31 août

— Pyramides piégées ? — Check. — Mégalithes incompréhensibles ? — Check — Dessins mystérieux visibles uniquement du ciel ? — Check. — Crânes de cristal horripilants ? — Check. —… OK les mecs, on est bons. Avec tout le matos installé, on en a pour des siècles de rigolade assurée. Je déclare la mission de « l’Institut du Rire Atlante » officiellement terminée ! Le 31 août 1994, l’IRA annonce la « cessation complète » de ses activités.

30 août

Dès son arrivée à Plessis, Adam Fumée et Déodat Bassole, les médecins du roi, introduisent le prieur dans la chambre obscure. Il dépose au chevet du mourant le reliquaire qu’il serrait contre sa poitrine. « Je ne comprends pas », murmure Anne de Beaujeu comme le religieux tire l’Ampoule de son logement. « Elle ne quitte votre abbaye que les jours de sacre. — Les monarques précédents allaient à Reims effectuer leur sauvegarde. Votre père a préféré attendre, estimant que son savoir politique ne ferait que s’accroître jusqu’à sa dernière heure. » L’Universelle Aragne semble désormais prisonnière de sa toile, …continue reading

29 août

— Jor-El, es-tu certain ? — Si nous voulons sauver les jumeaux, c’est le seul moyen. Notre planète est condamnée. Je vais les envoyer sur la Terre. — Mais c’est une planète tellement primitive et si différente de la nôtre ! — C’est la seule qui offre un environnement idéal pour leur survie. — Tu veux dire qu’ils auront des aptitudes qui vont les différencier des humains ? Qu’ils seront superforts, superrapides, superintelligents ? Mes petits chéris seront vénérés ! — Heu… Je me demande où tu vas chercher ces idées bizarres. Pourquoi pas des super-pouvoirs tant que tu y …continue reading

28 août

Le 8 mai 1945, au terme du plus effroyable des conflits qu’avait jusque-là connus l’humanité, une assemblée extraordinaire fut réunie dans la forêt de Brocéliande où les plus anciens avaient leurs habitudes. Affolé, désespéré par la catastrophe causée par les hommes, le Petit-Peuple avait décidé, une fois de plus, d’aider cette race maudite à se relever de sa dernière épreuve. « Mais on a déjà tenté plein de trucs ! s’écria Obéron, plutôt en colère. — C’est toujours des trucs mous que tu proposes, se moqua son épouse Titania. — La littérature, la peinture, la musique, des trucs mous ? …continue reading

27 août

— Et vous l’avez trouvé là, comme ça, ce matin ? demanda le préfet de police. — Au petit matin, le corps déjà froid, sanglota la baronne de Feuchères. Elle triturait des tiges extraites du bouquet de la table. Contrastant avec le triste tableau des fleurs fanées, une couronne de marguerites trônait sur le secrétaire du mort. — Hum, commenta l’officier mi-sévère, mi-compatissant. Il fit signe à ses hommes de descendre le corps du lustre auquel il était suspendu. Le médecin qui avait constaté la mort de Monseigneur Henri-Joseph de Bourbon-Condé, 74 ans, se pencha sur le cadavre rigide et …continue reading

26 août

Ce que personne ne dit jamais, c’est qu’à Crécy, les archers anglais n’auraient sans doute pas suffi à venir à bout de la chevalerie française si une brigade elfique n’avait été intégrée dans leurs rangs. Un elfe bien entraîné peut tirer, et toujours avec grâce, trois flèches par seconde, et celles-ci ne manquent jamais leurs cibles. 26 août 1346 : bataille de Crécy

25 août

— Messieurs, je vous présente la lunette, s’écria Galilée avec emphase. Devant lui, l’étrange engin, tout en longueur, pontait vers l’assemblée. Ressemblant étrangement à ces longues vues de marin, la lunette, comme l’appelait Galilée, n’avait rien de vraiment exceptionnelle. La seule fantaisie semblait venir d’un petit coffre sombre accolé à son côté. — Et à quoi sert-elle ? demanda le premier sénateur de Venise. — A voir ce qui se trouve très éloigné, à pouvoir l’étudier. Je peux ainsi voir les détails de la face de la Lune, par exemple. Regarder les étoiles, constater leur mouvement, et mieux comprendre ce …continue reading

24 août

Petite pomme verte se désolait de passer chaque nouveau jour de sa vie sur ce même pommier. Il avait beau abriter toute sa famille et ses amis, elle s’y ennuyait. Aussi un jour, dans un élan de folie, elle osa le tout pour le tout. Un, deux, trois, se balança et un, deux, trois, tomba. Elle dégringola, tourna, roula… Quelle douce sensation que de perdre ainsi la boule ! Rire, joie, allégresse imprégnèrent sa chair. D’aucuns diraient… « Peu importe l’émotion, pourvu qu’on ait l’ivresse ! » Puis, « aïe », le choc ! Un peu étourdie, elle fut amusée …continue reading

23 août

— Attendez, vous voulez dire que vous êtes des esclaves noirs, de retour sur Terre après 300 ans ? — Techniquement nous sommes aujourd’hui des citoyens libres de la nébuleuse d’Orion. Les habitants de cette partie de la galaxie ont arrêté de s’approvisionner en esclaves sur Terre il y a 200 ans et nous ont affranchis. — Et vous revenez sur notre planète avec vos énormes vaisseaux… Juste pour les détruire et vous installer et vivre comme vos ancêtres ? Vous ne pouvez pas abandonner tout ce savoir et cette technologie, il faut les partager pour le bien de l’humanité… …continue reading

22 août

Le commandant Pompidou fit irruption dans la salle de briefing sans se faire annoncer, claquant la porte derrière lui. Aussitôt, tous les soldats présents se mirent au garde-à-vous. — Messieurs, l’empereur de Gaulle a donné ses ordres ! C’est aujourd’hui que nous lançons l’opération « Petit-Clamart ». Qui est volontaire pour cette mission ? Le commandant jeta un coup d’œil à son horloge virtuelle, qui flottait dans un coin de son champ de vision : 22 août 2162, 19 h 25. Parfait, songea-t-il. À 19 h 30, le passé aura été préservé et notre présent également, par la même occasion. …continue reading

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com