Une micro nouvelle par jour pendant un an.

vendredi 24 novembre 2017

Archives mensuelles : août 2015

31 août – journée mondiale du blog

« Alors, augure, comment s’annoncent les présages ? — Très… singuliers, Caïus Julius… Comment dire… Les poulets sacrés ont bien dévoré les grains qu’on leur a donnés, mais ils ont été pris de coliques telles que dix d’entre eux sont morts. Alors j’ai fait sacrifier des bœufs et des chèvres pour découvrir l’avenir dans leurs entrailles mais tous avaient le cœur sec et l’estomac trop grand. Puis j’ai observé le vol des aigles et si, au début, cinq magnifiques spécimens sont arrivés depuis la droite, ils ont fait aussitôt demi-tour, assaillis par une nuée de corbeaux. J’ai bien peur que …continue reading

30 août

— Oui, non, mais d’accord, mais la couleur ? Je peux pas en avoir un jaune ? — Désolé, monsieur le Président. Pas de jaune. — Non, mais franchement. C’est moche ! Vous tenez vraiment à me coller un truc en bakélite rouge dans le bureau ovale ? Ça jure, merde ! — Désolé, monsieur le Président. Je crains que nous n’ayons pas le choix. — Bon sang, mais qui a décidé de la couleur ? — C’est votre homologue, sir. — Quoi ? C’est le gros Léo qui a choisi ? Bah je comprends tout… Bon, je peux au …continue reading

29 août

Alors que le garrot l’étrangle, que l’air et son âme s’échappent de son corps, Atahualpa le jure : il se vengera de ce peuple de traîtres… Et les siècles passent ; et l’esprit en colère se fortifie de la haine, de la rancœur, de l’agressivité qui nourrissent le cœur des hommes en ce continent. Et le jour vient où il est assez puissant pour tout dévaster. Mais ce n’est pas parce qu’on est une quasi-divinité à la force inimaginable qu’on est bon en géographie : au lieu de frapper la patrie de ses bourreaux, l’ouragan dévaste son propre continent. C’est …continue reading

28 août

— Chéri, j’ai fait un rêve ! — Et ça parlait de quoi ? — Ben, c’est embêtant,  je n’arrive pas à m’en souvenir. — Bah, c’est que ça ne valait pas le coup. 28 août 1963 : le discours de une minute de Martin Luther King est quelque peu décevant.

27 août

Le chasseur descend de la calèche, arbalète à la main et chapeau enfoncé bas sur le front. Avisant un autochtone qui le dévisage bouche bée, il l’apostrophe violemment : — Toi ! Dis-moi de suite où se trouve le Grand Dragon ! — … Quoi ? — Ne me réponds pas en langue draconique, impudent ! Votre satané draco-romain… Ta magie ancestrale est sans effet sur moi ! — Euh… c’est daco-roumain, et c’est juste notre langue, vous savez… enfin, le roumain quoi. — Mensonges ! Je sais qu’il s’agit du dialecte que vous a légué le grand Dracula à votre indépendance …continue reading

25 août

— Ici ? — L’endroit ne vous plaît pas ? D’un geste nerveux, le gouverneur écrase un moustique sur sa joue, laissant une vague traînée de sang. L’autre renifle nerveusement avant de porter un mouchoir à son visage. — Êtes-vous devenu si sensible ? — Nous avions un accord. Aucun membre de l’expédition ne devait subir d’attaque et… la faim me tiraille, répond le second. J’ai rempli ma part du marché, remplissez la vôtre, ajoute-t-il sèchement. Le premier se racle la gorge, puis regarde tout autour de lui. Le Mississippi étend d’innombrables boyaux aux courants traîtres sur des centaines de …continue reading

24 août

Chez un psychologue de l’Ordre Supérieur de la Voie lactée : — Monsieur, c’est une horreur ! Je souffre tellement ! Vous rendez-vous compte ? Je ne suis plus rien ! — Comment ça ? — Moi qui étais la petite dernière, toute mignonne dans sa robe brune… Voici qu’aujourd’hui on me trouve sans consistance, de glace, lente et fantasque. Pire, on me traite de naine ! — Mais vous, comment vous voyez-vous ? — Eh bien… À vrai dire… moi, je me sens toujours la même ! — Tout est dit ! Quelques mois plus tard… — Monsieur, quel bonheur ! …continue reading

23 août

23 août 1305 : exécution de William Wallace, et libération de l’esprit tutélaire de l’Écosse dans le même mouvement.

22 août

En reprenant ses esprits, le voyageur tente d’analyser la situation. « Le communicateur universel doit être endommagé, je ne comprends pas la question » est la première pensée qui fusa dans son esprit encore embrumé. Puis un regard circulaire lui apporta d’autres informations : « Mes instruments de navigation semblent hors-service, et je ne suis ni au bon endroit ni à la bonne époque ! Et je suis blessé, c’est un fâcheux contretemps !» (Si le concept de contretemps a bien un sens pour un touriste temporel !) «Je dois faire le point… objectif : 22 août 1864, je suis …continue reading

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com