Une micro nouvelle par jour pendant un an.

vendredi 24 novembre 2017

Archives mensuelles : septembre 2016

30 septembre

«– À ton tour de lancer les dés. Le dé rouge indique le défi, le bleu l’endroit et le jaune pour la contrainte supplémentaire… – Alors, voyons… rouge c’est « Je construis un bâtiment »… bleu ça donne « en Égypte »… et « de forme triangulaire ». Ça ne me paraît pas trop compliqué, je vais aller faire ça. C’est amusant ce jeu, à toi de lancer, pour voir ce que tu devras faire après… – Voyons, 6 rouge, c’est « Je crée une religion… », ensuite… En France ?.. C’est plus dur. Avec un musicien… J’ai pas de bol avec les dés, sur ce coup là …continue reading

29 septembre

Trois amis regardent le ciel. « Dis, à ton avis, c’est quoi ce qui brille dans le ciel ? — Nos ancêtres, qui veillent sur nous. — T’es sûr ? Je pensais que c’était plein de vers luisants volants très haut dans le ciel. — Je ne suis pas convaincu. Y a pas assez de vers luisants pour ça. Et ils sont trop petits… — Non mais vous êtes sérieux là ? — Qu’est-ce qu’il t’arrive Jerry ? Tu sais bien qu’on dit souvent pas mal de conneries philosophiques quand on regarde le ciel. — C’est pas philosophique ce que …continue reading

28 septembre

Depuis cette nuit, la plage, balayée par la tempête subite qui a balayé la mer toute la nuit, alors que le vent semblait s’être calmé, s’est couverte de débris. On trouve de tout : des simples morceaux de bois, mais aussi des boucliers, des fragments de drakkars, des pièces de tissus, des tonneaux de vivres et de vin. Et même quelques cadavres. Les habitants des environs de Pevensey Bay, près d’Hastings, sont à la fête : ils sont en train de se constituer des réserves pour plusieurs années. De l’autre côté de la Manche, le régent, Baudoin V de Flandres, …continue reading

27 septembre

— Tu fais quoi là ? demanda Maglore à sa consœur. Arsile releva le menton, détachant à regret ses yeux de la petite crevette bleue comme Krishna qui s’agitait mollement dans ses langes. — Bah tu le vois. Je me penche sur le berceau de cette enfant… C’est bien ce que nous faisons, nous les fées marraines, non ? — Excuse-moi, je deviens parano, un moment j’ai cru que tu allais la prendre dans tes… Arsile se redressa avec la minuscule crevette toute bleue dans les bras. — Mais merde, bordel, tu fous quoi, là, Arsile ? hurla Maglore, sans …continue reading

26 septembre

— C’est la fin de l’éther ! affirma le petit moustachu en claquant sa chope contre le comptoir. — Esther ? Ah les femmes… répondit le barman d’un air compatissant. — Toutes relatives, moi j’vous l’dis ! — Allons, allons, vous vous en remettrez… Le client éméché quitta le bistrot d’un pas chancelant. Au moment de franchir la porte, il cria en guise d’adieu : — Sachez-le, mon ami, seule la lumière est constante ! Le 26 septembre 1905, Albert Einstein publie dans son article Zur Elektrodynamik bewegter Körper (Sur l’électrodynamique des corps en mouvement) sa théorie, maintenant nommée relativité …continue reading

25 septembre

— Tu sais papa, quand je serai grand, je combattrai les extraterrestres qui voudront envahir la Terre. — Will, les extraterrestres n’existent pas. — Alors j’aurai un super costume tout noir et je chercherai les gens qui ont vu des extraterrestres pour effacer leur mémoire. — Je te répète que les extraterrestres n’existent pas. — Alors je me battrai contre des méchants robots qui veulent tuer les humains. — Trouve-toi plutôt un vrai métier. — Tu veux dire un truc comme prince à Bel Air, boxeur ou expert en séduction par exemple ? — J’ai dit un VRAI métier. — …continue reading

24 septembre

L’obscurité n’existe pas dans un sous-marin : même au cœur de la nuit, le rouge des lampes éclaire les coursives. Les ténèbres ne sont pas au dedans mais au dehors. Apollon plonge son regard dans les profondeurs par le hublot. Il n’arrive pas à dormir. Quelque chose de sourd le tient éveillé, un grondement, un souffle, cela vient du dehors. La porte de la cabine s’ouvre sur Marcel qui, le voyant éveillé, lui lance une boutade : « Eh ben, le dieu du soleil, on n’a pas trouvé le sommeil ? » Apollon n’aime pas son surnom, mais il déteste …continue reading

23 septembre

Ce matin-là, lorsque la fée s’éveilla, elle sut que le moment était venu. Elle se para de sa belle robe mordorée et voleta au-dessus des cimes. Puis elle entama sa danse en transe, jouant avec les rayons de soleil, le vent frais de l’été et les orages intenses. Bientôt, une autre fée vint la rejoindre. Puis une autre. Au contact de leur chorégraphie muette, l’air se rafraîchit, le soleil se fit plus bas à l’horizon, les arbres se mirent à jaunir et les prunes à mûrir. Peu à peu, les physalis se parèrent de leur robe orange vif, les raisins …continue reading

22 septembre

« Gan-dalf ! Gan-dalf ! Le feu d’artifice! Le feu d’artifice ! Gan-dalf ! Gan-dalf ! » La fête battait son plein et les enfants, chauffés à blanc, ne parvenaient plus à contenir leur excitation. Ils hurlaient leur impatience d’assister enfin au clou de la soirée donnée par Bilbon pour ses 111 ans. Tranquillement, un grand bonhomme solidement bâti, cheveux et moustache en bataille, monta sur la scène avec une grande boîte de forme… indéterminée… « — C’est qui lui ? C’est pas Gandalf ! Et pis il a quoi dans sa boîte ? On dirait la forme d’une hache… …continue reading

21 septembre

Il avait atteint l’âge de 120 ans en cette année 2016. Alors, dans sa maison de retraite au coeur des Alpes, tout avait été décoré et préparé en son honneur. Et il y avait une flopée de journalistes, bien entendu. Un micro se tendit : – Qu’est-ce que ça vous fait d’avoir votre âge et d’avoir vécu toutes ces merveilleuses choses ? Un autre : – Et vous arrivez à vous souvenir de tout ? Et lui, répondant de sa voix maintenant grêle et chevrotante : – J’ai eu 19 ans dans la Marne. Le jour de mon anniversaire, tous …continue reading

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com