Une micro nouvelle par jour pendant un an.

dimanche 24 juin 2018

31 mars

— C’est indigeste, grimace la reine.
— Nous auriez-vous pris pour des ruminants, s’écrie le roi.

31 mars 1745 : Première : Platée de Rameau à la Grande Écurie de Versailles

— Maglore, tu peux arrêter cinq minutes de siffloter ce morceau, là ? Tu m’insupportes !
— Tu préfères sans doute que je le chante à tue-tête ? Ma petite Arsile, on est en mode furtif, là. Si je me lâche vraiment, on va réveiller toute la maternité. C’est ça que tu veux ?
— Ah mais ! s’emporta Arsile, tout en essayant – difficile gageure ! – de continuer à chuchoter. Ne me prends pas pour une empotée, avec tes airs hautains. En attendant, je ne sais même pas si tu siffles cette chanson parce que tu es désolée, comme moi, de voir le gâchis que ça va être d’offrir le don de la Musique et une grosse louche de chance à ce nouveau-né…
Elle désigne d’un geste de menton, à côté de la mère endormie, la petite chose vagissante qui deviendra un adolescent adulé, puis un sex symbol pour tout une génération de midinettes en mal de sensations.
— Nan mais c’est tout le contraire, hein. Je salue la relève, trente-deux ans après, s’explique Maglore, sur un ton pince-sans-rire. La querelle des anciens et des modernes, très peu pour moi…
— Tu peux pas me faire une réponse simple et claire, pour une fois ? T’es vraiment pénible, ma vieille.
— Oui, moi aussi, je t’emmerde.
Arsile ravale une insulte et, à l’aide d’une cuillère en argent commence à verser sur le bébé un peu de poudre de perlimpinpin musicale.
Après un grand sourire horripilant, Maglore se met à chantonner, sans lâcher du regard sa collègue fée marraine.
— Rock’n’Roll, it will survive…

31 mars 1955 : Naissance d’Angus Young, futur guitariste d’AC/DC
31 mars 1987 : Naissance de Georg Listing, futur bassiste de Tokio Hotel

— Vous ne croyez pas que vous auriez dû laisser la place à un candidat plus jeune que vous ? demande le journaliste à l’antiquité ambulante, presque un trésor national.
— Ça s’appelle de la persévérance, espèce de freluquet, répond l’homme politique « fraîchement » élu. Sans cela, on n’arrive à rien dans la vie… Et il n’y a pas de démission, de reniement ou de retraite possible pour les vrais staliniens… euh, communistes. Allez, hasta la revolución siempre.

31 mars 1991 : victoire du Parti du travail (ex-communiste) aux premières élections albanaises depuis cinquante ans.
(Aaaaah, rectification de dernière minute ! On me conseille dans l’oreillette de relire à haute voix cette phrase tirée de Wikipédia. Il ne faut pas comprendre : Première victoire du candidat unique du Parti du Travail (ex-communiste) depuis cinquante ans en Albanie.)

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com