Une micro nouvelle par jour pendant un an.

vendredi 24 novembre 2017

4 novembre

Désespéré, l’auteur en mal d’inspiration se tape soigneusement la tête sur le bureau. Non pas que cela fasse rentrer beaucoup d’idées à l’intérieur de son cerveau.
Lassé de regarder une page blanche, l’auteur décide de faire une pause goûter. Un petit pot de gelée bien anglaise fera l’affaire. L’auteur s’installe devant son bureau, gelée rose et cuillère en main, tandis qu’une notification résonne. Un mail d’un ami, une recherche de restaurant, clic, clic, clic. L’auteur a oublié son dessert.
Avec un soupir, il finit par se remettre devant sa page blanche. Sa Muse l’a décidément déserté. Pourtant, une petite voix lui souffle : « Un éléphant rose rencontre une girafe violette ». L’auteur lève un sourcil, drôle d’idée. À nouveau, la voix souffle : « La grand-mère trébuche sur un bout de pain oublié sur le carrelage ». L’auteur hausse les épaules. N’importe quoi. Enfin, la voix s’agace : « Bah alors, une gelée de combat qui défait tous ses ennemis ! » Comment ? Mais qui souffle de telles idioties ?
Soudain, l’auteur se souvient de son pot de gelée et le remarque qui l’observe, penaud, caché derrière son écran. En voilà, une drôle de vision. Déçu d’aussi stupides propositions, l’auteur décide de manger le dessert, enfin.
À la Saint Charles, la gelée parle peut-être, mais ses idées ne sont pas brillantes.

4 novembre : « À la Saint Charles, la gelée parle »

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com