Une micro nouvelle par jour pendant un an.

mercredi 19 juin 2019

6 mai

En ce 6 mai 1851, le docteur John Gorrie décachette fébrilement un courrier arrivé de New York à son cabinet d’Apalachicola, en Floride. La lettre porte le sceau du bureau fédéral des licences et brevets américains. Les mains un peu tremblantes, le médecin proche de la cinquantaine déplie la missive et la parcourt du regard :

« Cher docteur Gorrie,
Les experts du bureau ont l’honneur de décerner à votre invention, la « Machine à réfrigérer gnomique » le brevet n°8080.
Veuillez agréer toutes nos félicitations.
Cordialement. »

Le médecin n’en croit pas ses yeux. C’est le couronnement de sa carrière. Ses longues années de recherche et d’essais, tout cet argent englouti dans les achats de gnomes canadiens vont enfin payer !

Malheureusement, même si l’histoire retiendra de lui qu’il fut l’inventeur précurseur du réfrigérateur et de la climatisation, la révolte des gnomes en 1850 durant laquelle son associé sera retrouvé mort congelé (sans conteste une vengeance des gnomes polaires exploités par l’entreprise) conduira sa société à la faillite. Le docteur Gorrie mourra cinq ans plus tard, ruiné et humilié.

6 mai 1851 : le brevet pour une « machine à réfrigérer mécanique » est accordé au docteur John Gorrie.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com