Une micro nouvelle par jour pendant un an.

lundi 20 janvier 2020

6 juin

– Des milliers vont mourir, Winston.

– Je le sais. Nous le savons tous. Et ces milliers le savent mieux que quiconque. Eux seront en première ligne pendant que nous resterons en arrière.

– Quelle folie…

– Il n’y a pas d’alternative. L’ennemi est trop puissant. Auriez-vous peur, soudainement ?

– Vous avez songé à ce qu’il se passera si ce sacrifice ne fonctionne pas ? Si la Créature ne répond pas à l’appel ? Ou pire, imaginez qu’elle réponde mais qu’elle ne disparaisse pas une fois sa tâche effectuée ?

– Allez-y, Franklin. Annulez tout. Laissez l’Aigle déferler sur le monde, massacrer des millions d’autres hommes et femmes qui n’auront comme crime à ses yeux que leur naissance. Le téléphone est là, décrochez-le.

Le dénommé Franklin ne bougea pas. Il savait pertinemment que son interlocuteur avait raison. Dans quelques jours, les soldats allaient se jeter sur les plages normandes pour y périr sous le feu nazi et leur sang allait réveiller l’Overlord, une bête démoniaque qui devait renverser le cours de la guerre en leur faveur. Les Alliés avaient finalement, sur la demande insistante de Staline, opté pour combattre avec les mêmes armes surnaturelles que l’Axe alimentait avec ses génocides.

6 juin 1944 – débarquement allié sur les plages normandes

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com