Une micro nouvelle par jour pendant un an.

samedi 18 août 2018

25 août

— Messieurs, je vous présente la lunette, s’écria Galilée avec emphase.
Devant lui, l’étrange engin, tout en longueur, pontait vers l’assemblée. Ressemblant étrangement à ces longues vues de marin, la lunette, comme l’appelait Galilée, n’avait rien de vraiment exceptionnelle. La seule fantaisie semblait venir d’un petit coffre sombre accolé à son côté.
— Et à quoi sert-elle ? demanda le premier sénateur de Venise.
— A voir ce qui se trouve très éloigné, à pouvoir l’étudier. Je peux ainsi voir les détails de la face de la Lune, par exemple. Regarder les étoiles, constater leur mouvement, et mieux comprendre ce qui nous entoure.
L’assemblée se tait quelques secondes, le temps de digérer les informations.
— Et comment fonctionne cette diablerie ? reprend le sénateur.
— Vous pointez vers le ciel, comme ça…
Dans le même temps, Galilée prend l’engin et la pointe vers le ciel. Il sait où regarder.
— … vous allumez l’écran ici…
Il appuie sur un bouton et le petit coffre s’illumine, provoquant un mouvement de recul dans la salle. Des murmures inquiets s’élèvent.
— … et vous appuyez là.
Une pression et l’image apparaît sur le coffre, d’une clarté démoniaque.
— Sorcellerie ! hurle le sénateur en se levant.
Galilée reste interdit. Quoi ? Sorcellerie ? Mais… Ce petit morceau de terre accroché dans l’espace infini qui s’affiche sur l’écran… c’est chez lui !

25 aout 1609, Galilée fait une démonstration son télescope astronomique au Sénat de Venise

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com