Une micro nouvelle par jour pendant un an.

lundi 27 mai 2019

11 septembre

2609. La Pinata navigue dans l’espace, le capitaine s’ennuie ferme. L’amas gazeux qu’ils traversent, son vaisseau de reconnaissance, son équipage et lui ne leur ont apporté au mieux qu’une baleine stellaire, une étoile en formation et quelques cailloux sans importance. Ils espéraient mieux avant d’entamer un retour bredouille sur Terre à vitesse supra-luminique.
L’ordinateur de bord l’a battu encore une fois aux échecs cordiques, le jeu l’agace, il ne comprend pas encore comment ses pions peuvent se mouvoir sur 7 plans différents qu’il n’appréhende qu’avec difficulté quand l’ordinateur, lui, avance ses attaques avec une régularité presque métronomique.
Il va pour se lever de son fauteuil quand un bip retentit.
Sur le grand panoramique avant s’affiche l’image d’un objet allongé. La distance entre le vaisseau et l’objet est encore trop grande pour que l’image ne soit au mieux qu’une fabrication de la machine, mais déjà le commandant sent que ça pourrait bien être intéressant.
Deux heures plus tard, le caillou se révèle être un peu plus que ça. Sa taille, sa masse et toutes les données recueillies par les senseurs du vaisseau racontent une anomalie. Un objet avec de telles caractéristiques devrait être rond ! Mais voilà, c’est un long patatoïde dont la forme rappelle celle d’un pénis.
Quand la cartographe de bord se penche sur le problème, elle annonce avec une petite voix : « on devrait l’appeler Manhattan, vue de profil, ça lui ressemble non ? »
Personne n’ose se prononcer et comme aucun autre nom ne vient se substituer à celui-ci, l’ordinateur l’enregistre comme tel.
Au moins ils auront trouvé quelque chose.

11 septembre 1609 : découverte de l’île de Manhattan.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com