Une micro nouvelle par jour pendant un an.

mardi 23 avril 2019

18 novembre

Service des Éphémérides, an 12 053, h-1 avant le 4 852e paradoxe temporel.

— Bon. L’heure est grave.
Otto Maudez se gratte le nez, relève ses lunettes et agite une feuille blanche devant ses employés.
— Hors naissances et décès, la date du dix-huit novembre ne renvoie à aucun événement. Oh, je vous vois venir ! Bien sûr, il y a eu le Big Bang, la première sortie des eaux, l’apparition des mammifères… Il paraîtrait même qu’Einstein a perdu une dent de lait un dix-huit novembre.
Il regarde l’assemblée qui n’ose prononcer un mot, puis reprend plus fort.
— Non, mais sérieusement ? Le Big Bang ? Un truc tellement vieux que tout le monde a oublié la date. Einstein ? Et pourquoi pas dire qu’on lui a changé sa couche un dix-huit novembre !
Il inspire profondément, se sert un verre d’eau pour se calmer.
— Allons, bon, je m’emporte et nous prenons du retard sur le prochain paradoxe. Mais regardons les choses en face. Si on retire ces événements mineurs qui n’intéressent plus personne, que reste-t-il ? Rien. Nada. Niet. Alors, voilà : vous me faites un saut dans le temps. Audélia, tu retournes illico en 1780, Túpac Amaru II a besoin d’un coup de main à Sangarará. Patrocle et Karolin, vous allez en 1985. Quelques jours avant, hein. Bill Watterson bloque sur Calvin et Hobbes. Pour le reste, on verra l’année prochaine, il faut laisser du temps au temps. Allez et plus vite que ça, on n’a pas l’éternité.

18 novembre 1780 – Victoire de Túpac Amaru II à Sangarará
18 novembre 1985 – Première parution de Calvin et Hobbes de Bill Watterson

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com