Une micro nouvelle par jour pendant un an.

jeudi 18 juillet 2019

8 janvier

Une taverne enfumée, quelque part sur un port de Méditerranée :
« Et alors, j’arrive avec toute mon armée au pied de la ville…
— Tu t’es lancé dans un siège ?
— Attends, vu toutes les PO que ça coûte pour monter une flotte et une grosse armée… Et puis, panache, aventure, quoi ! Non, avec mon cousin Rainier, on l’a joué subtil : on s’est déguisé en moines franciscains, et on est allé frapper à la grande porte. Qui aurait le cœur de refuser asile à deux bons pères ?
— Et ça a marché ?
— Comme une fleur : on s’est installé, on a attendu la nuit, on a ouvert à nos hommes et hop, emballez, c’est pesé ! Quasi aucune perte, et plus qu’à m’asseoir sur le trône.
— Pfff, Francesco, ton MJ est vraiment trop sympa avec toi, ou t’as pipeauté tes jets de dés !
— Héhé, appelle-moi « la Malice » ! J’ai pas la classe avec une couronne ? »

Le 8 janvier 1297, Francesco Grimaldi, reître gênois du parti guelfe (pro-Pape) se déguisait en moine pour infiltrer la forteresse de Monaco et s’en emparait sans coup férir avec une poignée de soldats, gagnant au passage le surnom de « Malizia ». Les Grimaldi actuels descendent de son cousin, le terrible pirate Roberts Rainier.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com