Une micro nouvelle par jour pendant un an.

samedi 24 octobre 2020

3 décembre

« Oui, y a de l’idée, Shigeru. Mais tes personnages-là, je les trouve trop… je sais pas… ça ne colle pas tout à fait à la ligne graphique du journal. »

Le jeune illustrateur japonais à peine sorti de l’adolescence regarde son maître de stage avec une certaine appréhension, qui ne cache pas tout à fait son excitation.

« C’est le côté comics américain, peut-être ? s’enquiert-il en fixant à nouveau le petit bonhomme rondouillard et son compagnon filiforme. Ou les moustaches ?

— Oui, en tout cas le M sur la casquette du petit gros est bien vu. Une référence à Messmer ?

— Marcellin, en fait.

— Sympa, mais je crois que tu devrais chercher un autre angle d’attaque… Ou peut-être essayer de les mettre en situation dans un gag.

— D’accord, monsieur Escaro. »

Une petite moue déçue déforme le visage du stagiaire. Cette histoire de faux plombiers a ouvert des univers d’inspiration insoupçonnés en lui. Jamais, il n’aurait imaginé qu’une situation aussi absurde et grave à la fois puisse contenir une telle charge émotionnelle et comique.

Il attrape le croquis de ses deux personnages et l’épingle sur le mur derrière lui. Il trouvera sans doute à les réutiliser un jour ou l’autre… à les « mettre en situation ».

 

 

3 décembre 1973 : Affaire dite des « plombiers » ou Watergaffe. Ce jour, André Escaro, dessinateur et administrateur du Canard enchaîné, découvre deux faux plombiers en train installer des micros dans les locaux de l’hebdomadaire satirique.

En 1981, Nintendo sort le jeu vidéo Donkey Kong créé par Shigeru Miyamoto, avec un certain Jumpman pour protagoniste, un charpentier qui deviendra dans les jeux suivants le fameux plombier, Mario Bros et se verra rejoint par son frère Luigi.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com