Une micro nouvelle par jour pendant un an.

lundi 26 octobre 2020

14 juin

« C’est la fête du livre aujourd’hui !!
– Aujourd’hui, tu es sûr ?
– Mais oui, vieille côte, c’est le jour des livres interdits… le jour où les cathos ont enfin lâché le morceau, où tous les plus belles histoires, les plus salaces, les plus osées, les plus politisées, les plus malignes et les plus folles ont enfin eu le droit de se faire la malle des rayonnages interdits !
– Cool, mais… ça change quoi pour toi, tu sais même pas lire ? T’es qu’un os !
– Je suis pas un os, imbécile, je suis la moelle, la substantifique moelle ! »

L’Index librorum prohibitorum (Index des livres interdits) est un catalogue instauré à l’issue du Concile de Trente (1545-1563). Il s’agit d’une liste d’ouvrages que les catholiques romains n’étaient pas autorisés à lire, des « livres pernicieux », . Le but de cette liste était d’empêcher la lecture de livres jugés immoraux ou contraires à la foi. Depuis la « Notification de la suppression de l’index des livres interdits », émise par le Vatican le 14 juin 1966, cet index perd son caractère obligatoire et n’a plus valeur de censure, même s’il reste un guide moral. Parmi ces livres figure l’incroyable Rabelais, entre autre, qui a écrit qu’il fallait briser l’os et sucer la substantifique moelle de la littérature. »

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com