Une micro nouvelle par jour pendant un an.

vendredi 22 septembre 2017

26 juin

Trempé de sueur dans son armure trop lourde, Pizzaro risque un œil au-delà du mur. Ce matin, les almagristes sont entrés dans son palais de Cuzco, oui, dans sa ville, qu’il a conquise de haute lutte, d’abord en vainquant Atahualpa, l’empereur inca, puis ce bâtard d’Almagro… un Espagnol ! Pizzaro a certes capturé et mis à mort ce dernier. Mais voilà que le fils et ses hommes viennent venger le père !
Un bruit de pas. Il rejoint l’escadron ami et, sur les talons des soldats qui ne se retournent même pas, gagne au petit trot le flanc ouest du palais. Hélas, dans la foule d’Indiens et de peones, on le reconnaît :
« Regardez ! Le gobernador ! »
Il file sous une poterne, gagne une cour intérieure puis une autre. L’a-t-on suivi ? Il souffle. Comment ont-ils su ? N’ayant aucune confiance dans ses propres troupes, il s’est hâtivement rasé moustache et barbe, s’est bruni le visage, a enfilé l’armure d’un trouffion du rang…
Derrière lui, les valets et marmitons qu’il vient de croiser le désignent à l’ennemi qui arrive :
« Là ! Pizarro ! »
Mais comment ?… Il fuit par des patios, des corridors. Ses traqueurs gagnent du terrain.
Alors, dans un vestibule, il entrevoit son reflet dans un grand miroir qu’il se rappelle avoir fait venir d’Espagne à grands frais. Et il comprend. Il s’immobilise tandis que la soldatesque ennemie l’encercle.
Quelqu’un a tracé à la craie un grand « M » sur son épaule.
Le « M » de « maldición », la malédiction. Le « M » de « maldito », le maudit.

26 juin 1541 : mort de Francisco Pizarro, conquistador espagnol, tué à Cuzco par les troupes almagristes.
26 juin 1904 : naissance de Peter Lorre, acteur qui notamment joua le rôle-titre du célèbre M le Maudit de Fritz Lang (1931).

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com