Une micro nouvelle par jour pendant un an.

vendredi 22 septembre 2017

23 août

La phase 1 de l’opération « coupure » s’était déroulée sans accrocs. Au cours de la nuit du 22 au 23 août, sous la direction du Sergent Chouinpch, les forces vénusiennes avaient pris le contrôle mental de cinquante des trois mille cinq cents détenus de la ville-prison de Palmasola, en Bolivie.
Armés de machettes et de bouteilles de propane prêtes à être transformées en autant de lance-flammes, ils s’étaient regroupés le long du mu d’enceinte séparant le bloc B du bloc A de la prison.
— Notre objectif est clair, déclara Chouinpch : trouver et détruire le champ récolteur d’ondes mentales érigé par les alpha-centauriens, de l’autre côté de ce mur. Il est hors de question de leur laisser plus longtemps le libre accès à une telle source d’énergie ! Il y a dans cette prison un climat de violence extrême et c’est précisément ce dont les récolteurs alpha ont besoin pour alimenter leurs machines vivantes. Soldats, la nation vénusienne et les peuples confédérés libres comptent sur nous !
Un murmure d’assentiment fit écho à ses paroles. La phase 2 pouvait être lancée…

***

Le 23 août 2013, à 6 heures du matin, une bande de détenus du bloc B de la prison de Palmasola attaque une bande rivale du bloc A. Une trentaine de morts – dont un enfant de dix-huit mois à peine – et à peu près autant de blessés sont à dénombrer. Le détournement par le bloc A de sommes destinées au bloc B en serait la cause… Aux yeux de la justice terrienne, du moins…

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com