Une micro nouvelle par jour pendant un an.

lundi 25 septembre 2017

Auteur : Pascal Bléval

Cet humain tente de faire croire au monde entier qu’il mène de front deux carrières en même temps : austère comptable le jour, il s’imagine écrivain la nuit et le week-end, quand il ne s’occupe pas de sa grande famille. C’est ainsi qu’il nous propose des récits généralement rédigés dans un état quasi-comateux, perdu entre l’éveil semi-profond et le sommeil léger. Ses genres de prédilections ? Principalement SF et Fantasy (mais pas que...), sous la forme de nouvelles et de courts textes. Enfin… Courts… Jusqu’à récemment, pour lui, "nouvelle" voulait dire « au moins 50 000 caractères ». Mais ça, c’était avant.

Articles récents

31 décembre

Une fin, un commencement. C’est la fin d’une ère, le début d’une autre… Que nous réserve l’avenir ? Ce dernier, au fond, n’est qu’une succession de lendemain qui, un jour, seront devenus des « hier » après un court passage par la case « aujourd’hui ». Alors, tâchons d’en profiter ! N’attendons pas que notre corps ou notre cerveau ne répondent plus pour exploiter leur potentiel ! Nul n’est éternel, après tout. Pas même notre cher Raspoutine le Bohémien, c’est dire ! Peu importe le jour, peu importe l’heure. Vivez. Mais ne foncez pas tête baissée, ne laissez pas le …continue reading

30 décembre

Qu’est-ce qu’un corps lorsque l’on possède, comme moi, la vie éternelle ? Je dois cependant me détacher de ce tombeau de chair pourrissante. Le temps presse. Ainsi se disait Grigori Efimovitch Raspoutine tandis qu’il traînait à l’aveuglette sa carcasse battue, rompue, brisée, fusillée à bout portant. Ses yeux morts, ou presque, ne l’aidaient plus guère à voir où le menaient ses pas hésitants, trainants. Parfois, ses genoux se dérobaient sous lui et il tombait de tout son long, pour mieux se relever à la seule force de sa volonté. Il en avait vu d’autres, bien sûr, au cours des nombreux …continue reading

25 décembre

Le jour ne s’était pas encore levé lorsque la petite fille se hissa hors de son lit, excitée à l’idée des festivités de la journée. Courant dans les couloirs froids et déserts, elle se rendit compte que même les domestiques ne s’étaient pas encore levés. Curieuse, elle s’avança prudemment dans la cuisine, attirée par la délicieuse odeur des gâteaux préparés la veille. Elle saisit une orange et s’éloigna en courant. Ivre de liberté, la petite fille s’aventura dans le jardin et ramassa d’inestimables trésors : des feuilles mortes, une branche de houx, une pomme de pin… Les rayons du soleil …continue reading

4 décembre

Le connétable Bertrand du Guesclin cligna des yeux, dérouté par la magie qui venait d’opérer. Une heure plus tôt, il était retranché dans le bourg de Viré-en-Champagne. À présent, la plaine du Rigalet s’étendait sous ses yeux, car il se trouvait non loin de Pontvallain. De là où il se tenait, du Guesclin pouvait voir les étendards anglais claquant au vent sur les tentes du campement ennemi. — Tu as rempli la première partie de notre contrat, le faune. Le roi Charles V t’en remercie ! Le féérique à laquelle s’adressait le connétable se dandinait d’un pied sur l’autre, transie …continue reading

8 novembre

L’homme se planta devant le maréchal Ney et le toisa de toute son imposante stature. — Je me fais fort de faire plier la garnison ainsi que la population de Magdebourg. Et ce, sans coup férir ou presque. Qu’en dites-vous ? Dehors, en cette nuit du 1er au 2 novembre 1806, les ombres s’étiraient tels des fantômes sans consistance. Sous la tente, l’atmosphère était lourde, poisseuse et emplie de vibrations surréelles. Tout d’abord, Ney voulut refuser l’offre du magicien dont il ignorait jusqu’à l’identité réelle. Pourtant, il sentit soudain fléchir sa volonté. Alors, il apposa sa signature au bas du …continue reading

13 octobre

— Votre roi croyait-il s’en tirer à si bon compte ? Le trésor des templiers restera dans notre coffre, sachez-le. Dire que nous lui avons apporté notre soutien en des temps pour lui difficiles, l’an passé encore… Quelle ingratitude ! Ainsi parla Jacques de Molay lorsque Guillaume de Nogaret vint lui présenter l’ordre de mission signé de la main même du roi, Philippe le Bel. — Il est aussi votre Roi, messire de Molay, et il exige de vous soumission et repentir pour vos actions offensantes envers sa personne ainsi qu’envers Dieu lui-même. Le grand maître de l’ordre était resté …continue reading

23 septembre

Ce matin-là, lorsque la fée s’éveilla, elle sut que le moment était venu. Elle se para de sa belle robe mordorée et voleta au-dessus des cimes. Puis elle entama sa danse en transe, jouant avec les rayons de soleil, le vent frais de l’été et les orages intenses. Bientôt, une autre fée vint la rejoindre. Puis une autre. Au contact de leur chorégraphie muette, l’air se rafraîchit, le soleil se fit plus bas à l’horizon, les arbres se mirent à jaunir et les prunes à mûrir. Peu à peu, les physalis se parèrent de leur robe orange vif, les raisins …continue reading

18 septembre

En observant les visages des hommes lui faisant face – des Français issus de la noblesse bretonne, pour la plupart –, Louis de Becdelièvre eut cette étrange pensée : « L’on pourrait se croire à un bal de Louis XIV ». Et il ne manquait en effet plus guère que les musiciens et les dames en beaux atours… ainsi que le principal intéressé, à savoir le Roi-Soleil, bien sûr. — Messieurs ! déclara-t-il soudain. Nous voilà confrontés à un bien grand péril, comme vous le savez. La papauté, chère à notre cœur et d’ores et déjà réduite au Latium ainsi …continue reading

23 août

La phase 1 de l’opération « coupure » s’était déroulée sans accrocs. Au cours de la nuit du 22 au 23 août, sous la direction du Sergent Chouinpch, les forces vénusiennes avaient pris le contrôle mental de cinquante des trois mille cinq cents détenus de la ville-prison de Palmasola, en Bolivie. Armés de machettes et de bouteilles de propane prêtes à être transformées en autant de lance-flammes, ils s’étaient regroupés le long du mu d’enceinte séparant le bloc B du bloc A de la prison. — Notre objectif est clair, déclara Chouinpch : trouver et détruire le champ récolteur d’ondes …continue reading

30 juillet

La bataille du cratère — La bataille du cratère, qui s’est déroulée le 30 juillet 2023, fait partie de notre histoire plus qu’aucune autre avant, ou après. Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi ? Marc et Sophie s’entre regardèrent, étonnés. La réponse était tellement évidente, pourquoi la poser ? Marc leva la main. — Elle a été appelée ainsi pour faire écho à une autre bataille, située exactement au même endroit, mais en 1864. Le professeur, Olivier Sangnier, un trentenaire aux yeux d’un bleu d‘opale qui faisait chavirer le cœur de la plupart de ses élèves, chaque année, approuva de la tête. …continue reading

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com