Une micro nouvelle par jour pendant un an.

jeudi 01 octobre 2020

18 octobre

« — Trans…quoi ?
— Trans-sub-stan-tia-tion !
— C’est quoi cette connerie ? Leur pape a encore fait des bulles ? Il ferait mieux de modérer sa consommation de « sang du Christ », papa !
— Si j’ai bien tout compris, ils ont pris au pied de la lettre le « ceci est mon corps, etc » de Jésus. Du coup pendant leur messe, le pain devient vraiment le corps du Christ et le vin vraiment son sang… en substance, si j’ose dire…
— Mais c’est blasphématoire !
— Où ça ?
— À… T’es con ! C’est pas le moment de faire de l’esprit… même saint… Tu te rends pas compte ! Y vont bouffer Jésus ! C’est des cannibales !
— … et aussi des vampires tant que tu y es…
— Mais oui ! Parfaitement ! Mais y connaissent pas Raoul ! À tous les coins du royaume qu’on va les éparpiller nos placards ! Et ça va être du sévère ! Jusque sur la porte de Môssieur Premier qu’on va leur coller des tracts ! On va leur montrer… euh… on va leur dire… euh…
— … qu’il leur manque un peu de fromage et de salade ?
— Ah c’est malin ! Mais toi aussi fais attention ! Ça risque de mal tourner ! Moi je te le dis ! Ça va faire vilain !
— Bon j’abandonne… Vous êtes tous plus allumés les uns que les autres. Et puis ça m’a donné faim vos âneries : je vais aller me taper une religieuse… »

Dans la nuit du 17 au 18 octobre 1534, des protestants placardent des proclamations contre la messe jusque sur la porte de la chambre de François 1er : c’est l’affaire des placards et le début d’hostilités qui mèneront plus tard aux guerres de religion.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com