Une micro nouvelle par jour pendant un an.

vendredi 14 août 2020

Auteur : Alizée Villemin

Né en en 1985, Alizée est une créative du genre hyperactif. Guitare, chant, dessin, modelage,… tout y passe ! C’est également une très grande lectrice, particulièrement attirée par les mondes imaginaires. En 2008, après avoir terminé un mémoire d’archéologie dédié aux rites funéraires celtes, elle tombe par hasard sur un projet de magazine SFFF, avec un comité de rédaction en plein recrutement. Seulement voilà, pour candidater il faut écrire un court texte démontrant qu’on connaît le milieu… Ainsi naquit « Dragon Ronchon », sa toute première nouvelle. Quatre ans durant elle écrit ainsi, en pointillés, démarrant plusieurs projets, multipliant les nouvelles, mais sans vraiment songer à publier. Fin 2012 elle présente le fameux dragon ronchonneur à une joute entre nouvellistes et, à sa plus grande surprise, remporte la première place. Poussée par les commentaires enthousiastes qu’elle reçoit, elle envoie d’autres échantillons de son travail à des webzines. Les retours positifs se multiplient. La publication de sa série steampunk « Lady Falkenna » chez Lune Écarlate est un nouveau jalon dans son parcours d’écrivain. Le prochain ? Stay tuned…

Articles récents

30 mai

Oclup, assis sur un rocher, reposa ses zarc-jumelles, soupira et se passa la troisième main sur le visage. Il se releva laborieusement, pensant une fois de plus qu’il devenait bien trop vieux pour ces tours de garde interminables. À six cents ans, passe encore, il était jeune et fringant, mais maintenant il avait le tentacule gauche qui coince et une douleur sous la huitième phalange. Il enclencha le haut-parleur sensitif et marmonna d’un ton las dans le capteur : « Procédure 8 b alinéa 42 enclenchée. Merci de gagner la cité souterraine immédiatement et de faire disparaître toute trace de …continue reading

8 mai

John s’éveilla en sursaut. Le motif de son pull imprimé sur la joue, il s’affola inutilement quelques secondes avant de se souvenir où il était. La pharmacie. SA pharmacie. Celle qui jouissait d’une si grande réputation que Mme Pomfresh elle-même était venue commander un élixir miracle pour son filleul. Il rassembla ses feuillets éparpillés sur le plan de travail, grimaça lorsqu’il vit la tache d’encre qui en ornait une bonne partie, paniqua lorsque son regard croisa l’horloge. Six heures moins cinq ! Sa cliente arrivait à six heures ! Comment avait-il pu s’endormir à un moment pareil ? Il posa …continue reading

18 avril

— On risque rien, t’es sûr ? — Mais oui… C’est une petite invocation de rien du tout ! Rupert, étudiant en premier cycle de magie élémentaire, se gratta le nez, perplexe. Il n’était pas convaincu, mais bon, Connie était en cinquième année, il savait ce qu’il faisait. Forcément. — Maintenant tu jettes une poignée de terre au centre du pentacle. — Comme ça ? — Parfait. Ne manque plus que l’obsidienne… Elle atterrit au milieu de la pièce avec un pouf d’excuse, et la cave fut soudain envahie d’un immense… silence. Décevant. Très décevant. Les deux jeunes hommes soupirèrent …continue reading

22 mars

— Bon. On fait quoi, là, du coup ? Tous prirent un air dégagé, qui regardant le vol des mouettes, qui détaillant ses chaussures. — Lâches. C’est donc moi qui vais prévenir la compagnie… — Ça va pas non ? — On ne peut quand même pas laisser une ville entière dériver comme ça ! — On n’a qu’à… On n’a qu’à dire qu’ils déclarent leur indépendance, voilà ! — Et pour marquer le coup, on a gentiment demandé au Kraken de séparer Venise du reste de l’Italie ? — Personne n’a besoin de savoir pour le Kraken. On n’a …continue reading

26 février

— Tout est prêt, Votre Majesté. L’homme leva les yeux une dernière fois sur l’île qui l’avait accueilli. Son empire. Un sourire teinté d’amertume lui releva le coin des lèvres. Il se retourna d’un bloc et avança à grands pas vers la passerelle. Tiqua en lisant le nom du bâtiment sur lequel il devait effectuer la traversée, avisa le capitaine. — Elle est de bonne humeur ? — Oui, Votre Majesté. — Elle le sera jusqu’à ce qu’on arrive à bon port ? — Oui, Votre Majesté. — En êtes-vous certain ? — Oui, Votre Majesté. Je sais que son …continue reading

4 février

Plop. — C’était quoi, ça ? Plop. Plop. Les gens levèrent les yeux au ciel, cherchant d’où pouvait bien provenir ce son étrange. L’un d’entre eux, un grand brun à la blouse de pharmacien, le nez en l’air, percuta une surface vitrée de plein fouet. Il glapit de douleur. — Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ?!? Ça n’était pas là il y a cinq minutes ! Alertés, tous s’approchèrent. Un cylindre de verre enchâssé dans du fer forgé de bel ouvrage avait poussé au beau milieu du trottoir. — Ce n’est pas réel ! — Il m’a paru …continue reading

13 janvier

La place du petit village français grouillait de monde. Le crieur dut jouer des coudes pour atteindre les quelques marches en pierre creusée où il avait l’habitude de se jucher pour déclamer les décrets officiels. Il frissonna en sentant le vent s’engouffrer sous sa pèlerine, tapa des pieds et se frotta les mains pour se réchauffer. Devant la multitude des visages tendus vers lui, il s’éclaircit la gorge. — Oyez, oyez braves gens ! En ce glacial jour d’hiver, notre bon roi François Ier veille à notre sécurité. En effet, devant la multiplication des accidents causés par les ouvrages mal …continue reading

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com