Une micro nouvelle par jour pendant un an.

vendredi 22 novembre 2019

Content Tagged "Seconde guerre mondiale"

24 octobre

— Comment est-ce que tu t’appelles ? demanda l’inconnu, en allumant sa cigarette d’un air nonchalant. — François, répondis-je. L’homme eut un bref sourire en coin, l’air de ne pas me croire. J’étais habitué, je n’y prêtai pas attention. — Tu cherches un passage vers l’Angleterre, pas vrai ? Je commençai à nier, mais il enchaîna d’un air sûr de lui qui me fit paniquer. — Je te comprends. Cette poignée de main abjecte… Comment rester de marbre quand le fascisme occupe la rue et les ondes radios ? Impossible, pas vrai ? Je voulais partir, mais ma femme ne …continue reading

16 juillet

La vie de Petit Chat fut bousculée par l’arrivée dans son repère de hordes de bipèdes, parqués là par d’autres à la tenue sombre et aux cris stridents. Il subit bien malgré lui l’occupation de ces grands êtres qui criaient et pleuraient, ne faisaient pas de siestes et ne mangeaient même pas. Triste compagnie ! Heureusement, Petit Chat rencontra un petit bipède, seul dans son coin et les yeux brillants. Lorsque Petit Chat vint faire sa connaissance, il eut droit à un peu de lait saupoudré de caresses. Des sourires entre les larmes. Le lendemain, il n’y avait plus de …continue reading

3 juin

— Wallis, je suis navré. Le visage de la mariée se décomposa. — Non, Edward, vous ne pouvez rompre maintenant ! — Je vous aime, mais comment pourrais-je abandonner ma patrie ? — Votre frère s’en chargera très bien. N’est-ce pas ce que vous m’avez toujours dit ? — Certes, mais plus j’y réfléchis, plus ma lâcheté m’écœure. Une telle conduite n’est pas digne de mes ancêtres. Je ne peux me détourner ainsi du peuple qui m’a été confié. — Et vous vous détournez de moi ? La main de Wallis s’éleva et le claquement d’une gifle résonna entre les …continue reading

30 avril

— Commandant Mercos, c’est tout ce qu’on a retrouvé de lui ? L’inspecteur Marchepied se rapproche d’un gros tas d’objets. — Oui, inspecteur, nous avons tout vérifié. Le discours de mes hommes est sans appel, nous avons retrouvé les restes de l’un des plus grands criminels de l’humanité. — Il en disait, des conneries. À l’entendre, on se serait cru sur Rire & Chanson, enfin si cette radio existait en Allemagne, s’appelait Gelächter und Gesang et que l’humoriste avait un humour très cinglant. Les scientifiques présents dans la pièce ramassent de plus en plus d’objets presque intacts de la Seconde …continue reading

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com