Une micro nouvelle par jour pendant un an.

vendredi 22 novembre 2019

Content Tagged "Tiphaine Levillain"

7 décembre

— Où vas-tu comme ça ? Luz se crispe. — Je sors faire un tour. — En pleine nuit ? La jeune lutine hausse les épaules. Ses longues oreilles frémissent, trahissant sa nervosité. Elle enfonce ses mains dans les poches. — Et pourquoi pas ? Sa mère plisse les yeux. — Vide tes poches jeune fille ! Luz baisse les yeux et sort une petite bougie de sa poche. Sa mère explose. — Tu vas déposer une lumière chez les Hommes ? Tu te moques de moi ? Sais-tu bien ce que tout cela signifie ? — Papy m’a dit… …continue reading

19 octobre

– Il vole bien hein ? – Mouais. – Ne marmonne pas dans ta barbe comme ça. Nous, on sait que t’es un grand inventeur ! – … – On se souvient que c’est toi qui a eu l’idée le premier et que le vrai premier vol en Ballonvol a eu lieu il y a quinze ans. – … – Mais tu dois reconnaître que… Ouah ! Les Grandes Gens ont vraiment le don de faire des choses épatantes pour leur petit esprit étroit ! Seulement quinze ans d’écart pour cette invention-là ! Le vieux lutin ronchon se relève en …continue reading

15 octobre – Journée mondiale du lavage de mains

Les mains jointes et propres, les fidèles psalmodient : saint Ponce Pilate, priez pour nous. Puis ils retournent boire une bière devant leur télé. Sandrine Scardigli — 3… 2… 1… partez ! Les deux mille hommes et femmes participant à l’opération « mains propres » ouvrirent le robinet qui leur avait été assigné et leur main droite se porta vers la bouteille de savon liquide. Une cohorte d’assistants était prête à fournir autant de pousse-mousse que nécessaire pour leur permettre de tenir dans la durée. Les lavabos s’étiraient le long de la N10 entre Trappes et Coignières. Ils rutilaient sous …continue reading

30 septembre

— Tu fais quoi ? L’adolescent se penche par-dessus l’épaule de son petit frère. Ce dernier tire la langue avec application. — J’organise un incident, pour leur montrer le danger. — Ça marchera pas, t’as déjà essayé plein de fois. — Ils sont pas si stupides, ils finiront par comprendre… Avec un soupir compatissant, le plus grand pose une main consolatrice sur l’épaule de son cadet. — C’est pas grave, tu sais, tu peux recommencer une partie… T’as perdu celle-ci depuis longtemps. — Non. Je garde la Terre. Un signal sonore retentit. — Tu vois ? Ils réagissent. Ils comprendront …continue reading

25 août

— Ici ? — L’endroit ne vous plaît pas ? D’un geste nerveux, le gouverneur écrase un moustique sur sa joue, laissant une vague traînée de sang. L’autre renifle nerveusement avant de porter un mouchoir à son visage. — Êtes-vous devenu si sensible ? — Nous avions un accord. Aucun membre de l’expédition ne devait subir d’attaque et… la faim me tiraille, répond le second. J’ai rempli ma part du marché, remplissez la vôtre, ajoute-t-il sèchement. Le premier se racle la gorge, puis regarde tout autour de lui. Le Mississippi étend d’innombrables boyaux aux courants traîtres sur des centaines de …continue reading

6 août

Un souffle brûlant, Pauvres poupées de papier, Notre vie en cendres. Cette année, cela fait soixante ans que la bombe atomique a été lâchée sur Hiroshima.

24 juin

— On sera bientôt à la retraite, je te le dis… Un couinement triste s’échappe de la gorge du chien blanc allongé près du traîneau. Un autre émet un grondement sourd. — Tu dis n’importe quoi ! — Je vous assure que non ! Ils ont ces grands oiseaux de fer maintenant. On est fini. Le chien blanc étire ses pattes en bâillant largement ; il se relève, une lueur de défi dans le regard. — Si c’est ça, je démissionne avant, annonce-t-il aux autres. Les hommes ne sont que des ingrats. D’abord les chenilles de fer, maintenant des oiseaux… …continue reading

10 avril

« Le bilan est positif. Les deux parties sont finalement parvenues à un accord. Nos délégués sur place continuent de désamorcer le conflit autant que possible, mais la perte progressive de notre magie au cours des derniers siècles ne nous facilite pas la tâche. » Le président du Conseil jette un regard critique à la montagne de dossiers étalés devant leur délégué aux affaires humaines. Un soupir lui échappe alors qu’il se lève pour prendre la parole à son tour. « Notre belle île a connu des heures sombres, mais nous pouvons espérer que les choses s’amélioreront sensiblement désormais. Le …continue reading

26 mars

« Bois ton sang, Beaumanoir, la soif te passera ! » L’idée semblait brillante alors que la chaleur et la fatigue du combat l’étouffaient. Jean de Beaumanoir poussa un profond soupir. L’idée n’avait rien de brillant. En fermant les yeux, il entend les cris du champ de bataille. Cela fait pourtant sept siècles que le combat des Trente s’est tenu sous ce vieux chêne. S’il avait su qu’une mauvaise plaisanterie entre amis le condamnerait à errer pour l’éternité… 26 mars 1351 : jour du combat des Trente, fameux épisode de la guerre de Succession de Bretagne.

1er février

Le Bell Rock était son jardin secret. Une nuit de tempête, le bruit d’une immense cloche l’avait attirée jusque-là. Elle y avait peigné sa longue chevelure d’algues et, à force d’y revenir les jours suivants, elle avait fini par y élire domicile. Elle avait alors jeté la cloche à la mer et les naufrages avaient repris de plus belle. La perte du navire de guerre HMS York poussa le gouvernement écossais à autoriser la construction d’un phare. Elle les maudit, provoqua des accidents mortels… En vain. Elle fut réduite à regarder l’avancée des travaux, impuissante. Le Bell Rock lui avait …continue reading

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com