Une micro nouvelle par jour pendant un an.

samedi 29 février 2020

8 juin

A peine les dernières lignes couchées sur le papier, Georges se leva de son fauteuil en grimaçant. Décidément, ces vieux fauteuils des années 40 n’étaient pas aussi confortables que son sofa à mémoire de forme… Mais il devait s’en contenter. Depuis qu’il était coincé dans cette époque archaïque, le voyageur temporel n’avait d’autre choix que de s’accommoder du mieux qu’il pouvait au manque de technologie et à l’absence d’un réel confort.

Pour passer le temps, Georges s’était lancé dans ses mémoires. Il tapait à la machine (quelle horreur que de devoir se servir de ses doigts pour écrire !) ses expériences, la façon dont son monde était contrôlé et contrôlait le monde. Les seuls détails qu’il omettait concernaient son voyage dans le temps et son envie d’évasion après avoir ouvert les yeux sur la société dans laquelle il vivait.

Et parce qu’il fallait bien gagner de quoi vivre malgré les économies qu’il avait emmenées avec lui, Georges s’était dit que le mieux serait encore de chercher à publier ses mémoires, si tant est que cela intéresse quelqu’un. Après tout, il passait bien pour un illuminé lorsqu’il racontait son histoire en société…
Peut-être que cela mettrait en garde les générations passées du danger à venir…

8 juin 1949, après un voyage éprouvant dans le passé, Georges Orwell publie 1984, un livre de « science-fiction »

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com