Une micro nouvelle par jour pendant un an.

samedi 23 février 2019

18 juillet

La file des condamnés s’étendait sur deux rues. Les uns s’étaient dénoncés, les autres l’avaient été. Rome comptait de nombreux ennemis en son sein. Les chrétiens, clamait-on, avaient renversé les braseros et mis le feu à la ville. On racontait que Néron lui-même avait trahi la cité, provoquant cet incendie meurtrier.
Des milliers de morts, trois quartiers détruits sur les quatorze que comptait la ville… Les citoyens étaient sur le point de s’entre-déchirer pour trouver un coupable.
Et tandis que les procès commençaient, un vieillard, seul, quittait la ville délabrée.
Car personne dans la nuit sans nuages n’avait vu la foudre de Jupiter s’abattre sur cette ville qui délaissait son culte.

18 juillet 64 : Grand incendie de Rome

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com