Une micro nouvelle par jour pendant un an.

samedi 06 juin 2020

14 août

— Dona Brites, j’ai besoin de votre aide.
— Sa Majesté daigne à me rendre visite. Je croyais pourtant que vous méprisiez les sorciers.
— Écoutez, nous ne sommes que 5000. Face à ces 40 000 Castillans, nous allons nous faire massacrer. Je ne vous ai certes pas traitée avec le respect qui vous était dû, mais je ne vous ai en aucun cas persécutée. Vous ne pourrez pas en dire autant des Castillans.
— C’est vrai que ces bigots seraient bien capables de nous envoyer au bûcher.
— Je vous en conjure, aidez-moi à préserver l’indépendance du Portugal. Je vous promets de vous prendre sous ma protection.
— Je consens à vous aider. Il y va de notre intérêt. Bon, je pourrais tous les massacrer d’une formule bien placée, mais ce serait trop visible. Je ne vois que les duende* pour nous sortir de là. En plus, avec leur petite taille, on les prendra facilement pour des soldats portugais.
— Pour une fois que ça nous sert !
— Mais vous devrez tenir votre promesse, sinon…
— N’ayez crainte. Vous ne le regretterez pas. Non seulement vous pourrez exercer votre art en paix, mais je m’assurerai en plus personnellement que votre contribution soit honorée après notre victoire. Le peuple portugais vous sera éternellement reconnaissant.

Le 14 août 1385 débute la bataille d’Aljubarrota où quelques milliers de Portugais mirent en déroute l’armée du roi d’Espagne. Une légende raconte que la boulangère d’Aljubarrota, Brites de Almeida, occis un nombre impressionnant de soldats castillans.

*duende : lutin, leprechaun de la péninsule ibérique.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com