Une micro nouvelle par jour pendant un an.

jeudi 24 mai 2018

23 septembre – journée de la bisexualité

Jack arriva à Raxacoricofallapatorius. Il fut surpris de constater à quel point la planète ressemblait au Londres de l’époque victorienne. Il repensa alors à la reine Victoria. Si seulement il l’avait rencontrée quand elle était un ptit bouchon, mais mignon quand même, et non cette grosse bonne femme au physique de Slitheen.
Toujours est-il qu’avec son corps d’Apollon et son sourire Ultrabright, il savait qu’il ne passerait pas longtemps inaperçu sur la planète.
Quelle poisse que ce/cette Furling (on ne savait jamais avec ces créatures bicéphales homme et femme) ait cassé son bracelet spatio-temporel.
Il lui fallait trouverrapidement un vaisseau.
Il trouvaenfin la boutique qu’il recherchait.
— Ah capitaine Harkness ! Que puis-je faire pour toi ?
— Il me faudrait un vaisseau pour retourner sur Terre. Inutile de faire dans le confort. Au pire, je ferai une halte sur une autre planète.
— La Brigade réglera la facture ?
— Comme d’habitude.
— D’accord. Alors, si c’est pour faire du cabotage, j’ai ce modèle à voile solaire, fiable, rapide mais un peu étroit. Sinon, j’ai ce modèle assez surprenant, pas cher et qui sera suffisant pour aller sur Tolana prendre un vaisseau plus moderne ou réparer ton bracelet.
— Surprenant ?
— Oui, il fonctionne à la vapeur de calcium, avec les gaz émis par la population. C’est une énergie puissante. Et ici, on en émet un max…
— Oui, j’avais cru remarquer.
— Bon, alors voilà ce que je peux te proposer. La seule vraie question : t’es plutôt à voile ou à vapeur ?
— Oh moi, tu sais, du moment qu’il a un bon tirant…

23 septembre : journée mondiale de la bisexualité

Gédéon


Elle s’assoit face à moi, avec un air d’étudiante lesbienne (ouh, les clichés ! Je rougis de honte). Je me tortille sur ma chaise ; elle sort un carnet et un enregistreur. On se sourit.
« Merci d’être venue. »
Je hoche la tête. C’est la première fois que je réponds à une demande d’étude, et en plus sur un sujet aussi personnel.
Je dis : « On lit tellement de conneries sur les bi, alors peut-être qu’avec tes questions j’y verrai plus clair. »
Elle répond : « C’est fait pour ça. On commence… Et à la fin je t’offre un badge Freddie Mercury/Lady Gaga. »
http://lesbimonttuer.tumblr.com/

Célia Deiana


Et s’il s’était trompé ? Alors que ses maigres forces le quittent, Sigmund Freud ne peut s’empêcher de douter de l’édifice qu’il a construit tout au long de sa vie. Il avait pourtant fini par se convaincre lui-même de la validité de sa théorie. Et si tant d’esprits brillants se sont intéressés à lui c’est qu’il devait être dans le vrai, non ?
Et puis il y a eu cet exil à Londres. La sexualité insipide de ce peuple contredisait l’universalité de sa théorie. Et s’il s’était trompé ?
Il ferme les yeux. C’est alors qu’il la voit.  L’objet de désir éternel depuis son enfance. Nue, elle lui tend les bras. Il connaît alors sa dernière érection pour son premier fantasme.
« Maman, enfin ensemble.»
Alors qu’il s’approche, il entend une autre voix, masculine.
« Te voilà, fiston. Dis-donc, je vois que tu es en forme. Mais je te comprends, elle me fait le même effet. À moins que ce ne soit moi ? »
Il  s’éteint en gémissant. Ses dernières paroles laisseront perplexe son entourage.
« Je ne peux même plus le tuer. »

23 septembre 1939, Sigmund Freud meurt à Londres.
23 septembre, journée de la bisexualité

Père Désœuvré

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com