Une micro nouvelle par jour pendant un an.

vendredi 19 janvier 2018

26 décembre

Le tintement des outils a cessé, et la troupe barbue s’est rassemblée dans la galerie la plus large.
Au centre du cercle formé par les curieux, une dizaine de nobles nains siège face au couple assis à même le sol, muet et penaud. Dans le brouhaha, les praticiens invectivent tour à tour les accusés :
« Écoutez, les gars, on a réuni le Conseil pour vous rappeler que vous êtes des nains, et qu’il faut vous comporter comme tels !
– Pierre, quand on te demande de faire comme les mineurs, c’est puéril de tendre un majeur !
– Que vous ayez des problèmes hormonaux, et donc une taille hors norme, n’excuse pas tout !
– Oui, dans une mine d’argent, on creuse pour de l’argent !
– Les minéraux, c’est mon rayon, mais un vulgaire caillou, même en attendant 1600 ans ça restera un vulgaire caillou, alors on évacue les gravats…
– On peut s’intéresser à de la pauvre caillasse en étant soûl comme un Polonais, mais à jeun c’est inexcusable !
– Vous ne tirerez rien de ces rebuts, pas même de quoi fondre une demi-médaille !»

Le plus âgé baisse lentement les paumes pour réclamer le silence, puis lance froidement la conclusion du débat :
« Bref, Si vous ne voulez pas être bannis, filez droit et cessez de faire vos têtes de pioche !»

Pierre et Marie se lèvent alors, saluent l’assemblée et s’excusent presque d’une seule voix :
« Plutôt qu’une vie étriquée dans ce boyau, nous préférons l’exil et la lumière ! »

Ayant abandonné leur condition de nains, Pierre et Marie Curie recevront en 1903 la moitié d’un prix Nobel de Physique pour la publication le 26 décembre 1898 de leurs travaux sur le Radium 226, purifié des rejets de la mine d’argent de Jachymov.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com