Une micro nouvelle par jour pendant un an.

vendredi 23 août 2019

17 juin

— Alors ça y est, c’est fini ? demanda Rodney, en frissonnant.
Arsile lui lança une épaisse serviette, le mort s’essuya en regardant son propre cadavre au fond de la piscine. Et continua à frissonner. Il fixa la surface de l’eau où défilaient des images de sa vie. Une voix du passé, sa propre voix, s’éleva en un bouillonnement de bulles : « Est-ce qu’on ne peut pas tous s’entendre ? Est-ce que … est-ce que … est-ce qu’on ne peut pas s’entendre ? »
— Disons qu’il y a des gars qui vont débarquer bientôt et essayer de vous ranimer, dit doucement Maglore. Mais oui, c’est plié. On va y aller dans quelques instants, si vous voulez bien.
— Allez où ? s’inquiéta Rodney, en observant tour à tour les deux fées marraines, dans leurs improbables robes chatoyantes de princesse. J’ai complètement dessoulé, je ne suis plus high… pourtant tout ceci me paraît tellement… étrange.
— À nous aussi, d’habitude on s’occupe des nouveau-nés, répondit Arsile. Là, on fait un remplacement.
— Vous verrez bien assez tôt où on se rend. Allez, s’impatienta Maglore, tandis qu’un tunnel de lumière s’ouvrait à côté d’eux.
— Mais, euh… Ça y est ? C’est tout ? Vous ne me direz pas si tout ceci a servi à quelque chose ? Si, au bout du compte, mon passage à tabac débouchera définitivement sur plus de justice et d’équité ?
— Ah, vous les humains, décidément ! renifla Maglore, en levant les yeux au ciel. Vous voulez toujours que tout ait un sens. Vous avez inspiré Rage Against the Machine, pour leur album The Battle of Los Angeles, avec les émeutes qui ont suivi le procès des flics vous ayant tabassé. C’est déjà pas si mal.
— Euh non, intervint Arsile. C’est la chanson « Vietnow » qui a été inspirée par ces événements. The Battle of LA, ça n’a rien à voir, cela fait référence à des tirs de DCA sur des ovnis, le 25 février 1942.
Rodney haussa les sourcils. Des images de Spoof Movie, American History X et Celebrity Rehab s’enchaînaient à la surface de la piscine. Le passage lumineux clignota avec impatience.
— Toujours à ramener ta science, Madame Je-Sais-Tout. Bon, « Vietnow », donc, et tout un tas de chansons, de films, séries et bouquins, ronchonna Maglore, avant de se tourner vers le massif Afroaméricain. Il n’y a rien de définitif, sur cette Terre. Les victoires emportées sur l’infamie ne sont qu’éphémères, elles doivent toujours être consolidées, réaffirmées, reconquises… Mais tout ceci ne vous concerne plus, de toute façon.
Avant de s’enfonça dans le tunnel, Rodney hocha la tête, avec douleur et résignation, conscient qu’il n’obtiendrait pas tellement plus de réponse mort que de son vivant.

17 juin 2012 : Mort de Rodney King, citoyen américain noir, victime de violences policières lors de son arrestation le 3 mars 1991 (56 coups de bâton et 6 coups de pied). L’acquittement de ses agresseurs, le 29 avril 1992 met le feu aux poudres et entraîne des émeutes à Los Angeles qui dureront 6 jours.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com