Une micro nouvelle par jour pendant un an.

mardi 19 juin 2018

11 septembre

Ah là là, que de monde, c’est que je ne sais pas où me placer. C’est un moment historique, je veux être proche des orateurs, pas trop proche des issues, il va y avoir du remue ménage. Peut-être même des bousculades ou des échauffourées.
Ceux qui sont déjà assis ne sont pas de mon bord. Peut-être faut-il se placer de l’autre côté, pour leur faire face s’il y a des manifestations, des protestations.
Il va y avoir des discours enflammés, c’est sur.
Se placer à gauche, au premier jour de quelque chose de si beau, n’est ce pas appeler le malheur ?
Oui je sais : il faut faire fi des superstitions, notamment quand elles émanent de sentiments religieux.
Ah… On me fait signe de me décider. On me presse.
Allez ! J’opterai pour le flanc gauche.
Après tout, c’est de la politique, rien n’est figé n’est-ce pas ?

11 septembre 1789, les députés favorables au roi s’assoient à la droite de l’hémicycle, les députés favorables au progrès et à la révolution s’assoient à gauche. Le clivage « géographique » entre conservateurs et progressistes (en théorie) date de là.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com