Une micro nouvelle par jour pendant un an.

jeudi 22 avril 2021

Content Tagged "Vincent Corlaix"

10 juin

Décembre 2010, dans un bureau secret, quelque part dans Barcelone. — Nous sommes encore en train de fêter la consécration de la Sagrada, et vous venez jouer les oiseaux de mauvais augure. Qu’avez-vous donc découvert, avec votre supercalculateur ? Le terme avait été craché sur un ton péjoratif par l’archevêque de Barcelone, en charge de l’administration de la fondation gérant la construction de la cathédrale. Mais le jeune ingénieur ne s’en offusqua pas, il en avait l’habitude : le vieil ecclésiastique restait réfractaire aux avancées technologiques. — Monseigneur, vous savez qu’à sa mort Gaudí a laissé une somme considérable de …continue reading

24 mai

Le matin du 24 mai 1844, Samuel Morse épate la galerie des spectateurs venus admirer son invention : l’émission d’un message codé depuis le Capitole de Washington jusqu’à un dépôt ferroviaire à Baltimore, à une heure et demie de marche. Le texte, composé par la bigote fille d’un ami, disait : « What hath God wrought? » (« Qu’a forgé Dieu ? »). Ce que l’histoire n’a pas retenu, c’est la réponse de son assistant, Alfred Vail, depuis Baltimore : « Dunno. Booze and Girls? Lolz » (« Chaipas. Biture et nanas ? Mdr »). 24 mai 1844 : date …continue reading

25 avril

La grosse dame aux tresses rousses est en plein travail dans la salle d’accouchement de l’hôpital de Fismes. À côté d’elle, son mari. Bien que d’origine italienne, il est petit et blond, et une grosse moustache à la gauloise lui fait étrangement ressortir son menton rond. La future maman serre la main de son mari tandis que les douleurs prénatales la crispent, retenant sa respiration elle a le visage tout rouge. « Marrant, se dit alors son mari. On dirait qu’elle aussi a une moustache, comme ça. » Il réajuste d’un geste tendre le drap de grosses rayures blanches et …continue reading

18 mars

17 janvier 1844, le jeune imprimeur Guillaume Massiquot assiste à un accident dramatique chez son boucher habituel. Le commis maladroit, voulant lui servir les deux pièces de bœuf pour le pot-au-feu du soir, se tranche la main en maniant mal le hachoir. Madame et monsieur Massiquot mangeront une soupe de poisson. Cependant, l’incident marque fort l’imprimeur. 05 février, Guillaume dessine les plans d’un nouvel outil qu’il pense indispensable en son atelier d’imprimerie. Il le fait construire par un ami ingénieur et le teste plusieurs jours avant d’aller déposer le brevet de presse à découper le papier. 18 mars, le brevet …continue reading

12 février

Ce matin de février de 1429, j’ai accompagné papa et les grands frères à la porte de la ville, armés de nos fourches des champs. On est maintenant toute une foule à suivre le connétable. Dehors les soldats d’Orléans nous attendent. De là, nous avons attendu près de deux heures sans savoir ce qu’on devait faire. Je n’ai pas bien compris, mais le connétable s’est disputé avec un Grand pour savoir comment nous allions attaquer. C’est bête, parce que du coup les harengs se sont méfiés et on a loupé l’effet de surprise. Mais, quand même, le connétable a fini …continue reading

12 janvier

Dans l’immense salle du Conseil européen, c’est l’effervescence. Après des jours de palabres, de discussions, de réunions informelles et d’épuisement de traducteurs, on s’apprête à voter un texte très important pour la recherche fondamentale en médecine. Si la majorité des diplomates sont tombés d’accord, il reste quand même quelques tensions du côté des Allemands. Le représentant Günther Valdorf I a eu beaucoup de mal à accorder son opinion avec Günther Valdorf III et Günther Valdorf VI. De leur côté, Esteban Diàz II, Esteban Diàz III et Esteban Diàz IV ont passé beaucoup de temps à faire changer d’avis Esteban Diàz …continue reading

29 décembre

Le jeune prince Félix Ioussoupov tremblait encore de tous ses membres alors que la fumée des coups de feu qu’il avait tirés s’était depuis longtemps évaporée. À ses pieds, le cadavre massif du moine honni gisait, le visage défiguré par les coups qu’il avait encaissés sans broncher, avant d’être abattu de quatre balles. Autour de la scène, les autres convives complices de l’assassinat semblaient eux aussi perplexes. — Il est mort, cette fois ? demanda le grand-duc Pavlovich. — Qui sait ? lui répondit en riant nerveusement le député Pourichkevitch. Il a absorbé le poison comme s’il s’agissait d’un cordial, …continue reading

8 décembre

— Je te jure, quelque chose est passé devant la fenêtre ! Et ça n’était pas un oiseau, ça avait des pattes ! — Calme toi, chérie. Tu es fatiguée et nerveuse. Le docteur est en route. Le jeune couple habitant le 29 du Boulevard Saint Martin, à Paris, était sur des charbons ardents. Ils s’apprêtaient à devenir parents, en ce jour frileux du 8 décembre 1861. — Là, encore ! Tu l’as vu ? Le jeune futur père ne tourna même pas la tête vers la rue, occupé à rincer l’eau d’un linge qu’il replaça délicatement sur le front …continue reading

1er November – Toussaint

La vie à la rédaction de la Microphéméride. Je débarque —en retard, cela va de soi— dans la salle de rédaction de la Microphéméride, pour découvrir un spectacle étonnant ; alors que tous mes collègues masculins sont sagement (tristement ?) penchés sur leurs besognes littéraires, les microphéméridiennes sont toutes en train de faire bruyamment la fête. Céline, Aurélie et Pénélope dansent sur les tables, Marie-Anne et Alizée font une partie de jenga sur la tête de Vincent Bastin, Bénédicte et Véronique pouffent comme des gamines en s’échangeant des murmures, et Nelly tient le bar où Sandrine et Silène font les …continue reading

31 octobre

Malgré la fraîcheur de ce mois d’octobre 1941, un soleil radieux illumina cette journée de fête durant laquelle les représentants du gouvernement des États-Unis, les édiles locaux, les artisans du chantier, les journalistes et une immense foule de badauds admirèrent enfin le monument du mont Rushmore terminé. Les visages des quatre plus importants présidents des États-Unis scrutaient désormais l’avenir du pays avec une sérénité toute minérale. La foule elle-même était émue par cette œuvre majestueuse. « Quatre ! rugit une voix tonitruante. Quatre seulement ! C’est une trahison ! » L’auteur de l’invective était Hrg’Hssk, représentant légal de la minorité …continue reading

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com