Une micro nouvelle par jour pendant un an.

jeudi 24 mai 2018

22 août

Le commandant Pompidou fit irruption dans la salle de briefing sans se faire annoncer, claquant la porte derrière lui. Aussitôt, tous les soldats présents se mirent au garde-à-vous.

— Messieurs, l’empereur de Gaulle a donné ses ordres ! C’est aujourd’hui que nous lançons l’opération « Petit-Clamart ». Qui est volontaire pour cette mission ?

Le commandant jeta un coup d’œil à son horloge virtuelle, qui flottait dans un coin de son champ de vision : 22 août 2162, 19 h 25.

Parfait, songea-t-il. À 19 h 30, le passé aura été préservé et notre présent également, par la même occasion.

Entre-temps, un soldat s’était avancé d’un pas.

— Sergent Mitterrand, vous êtes volontaire ? Très bien, je n’en attendais pas moins de votre part. Bonne chance !
Le sergent fit claquer ses talons et se dirigea vers sa capsule temporelle, un simple fauteuil en forme de demi-cocon d’aspect quelconque. Il vérifia son équipement : champ de force pare-balles, bracelet télékinétique, casque de télépathie… Tout devait fonctionner sans le moindre accroc. Le général de Gaulle, glorieux ancêtre de l’empereur de Gaulle, petit père des planètes, 42ème du nom, devait survivre par tous les moyens. Le sergent ne s’en faisait pas trop : les militaires renégats dirigés par le lieutenant-colonel Bastien-Thiry ne pouvaient qu’échouer, face à la toute-puissance de la technologie du XXIIe siècle.
Concentré sur sa mission, le sergent enregistra la date de sa mission puis activa sa ceinture d’invisibilité. Son corps se fondit dans le décor…

22 Août 1962 – Attentat du Petit-Clamart

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com