Une micro nouvelle par jour pendant un an.

samedi 16 décembre 2017

Content Tagged "Pascal Bléval"

6 janvier

En cette belle journée d’hiver, le boulanger sort ses galettes du four et tous les villageois attendent avec impatience devant sa boutique. Au même moment, le Général Berzogd, connu pour ses campagnes d’invasion impitoyables dans toute la galaxie, choisit ce même village pour prendre possession de la Terre. Quelques heures plus tard, la navette se pose à l’orée du village. Ses hommes sécurisent une chaumière, leur base d’opérations. Une fois à l’intérieur, le Général désigne un gâteau doré, coupé en parts égales sur la table de la salle à manger. — Qu’est-ce donc que cela ? — Je crois qu’il …continue reading

4 janvier

Objectif MER Zig, petit martien gris, frêle et vaguement humanoïde, alluma l’écran tridi de la salle de lévitation. Un désert de roches rouge-orange s’y afficha aussitôt. Gallian, la petite sœur de Zig, qui voulait voir ce qu’il se passait, se pencha par-dessus l’épaule de son frère. — Peuh, c’est juste la surface, c’est tout, cracha Gallian, déçue. — Tu n’y connais rien, répliqua Zig. Nos astronomes ont annoncé l’arrivée de deux drôles de bidules aujourd’hui. Le premier dans un gros cratère que les terriens appellent Gusev – va savoir pourquoi –, le second dans la zone méridienne. Là, au moins, la raison …continue reading

21 décembre – celebrate short fiction day

Trois ans après la fin du monde, celui-ci se porte bien. Sa rémission se déroule sans accroc. Earane Nancy Christie, fondatrice du « Celebrate Short Fiction Day », monta sur l’estrade et leva les bras en signe de victoire à l’attention de son public de micronouvellistes. — Mes chers amis. En ce 21 décembre 2023, je suis fière de vous dire que nous avons enfin éradiqué les novellas du paysage littéraire ! Après les sagas de plusieurs tomes, les pavés de mille pages, les romans de gare, les romans à l’eau de rose, les romans noirs, les romans tout courts et autres …continue reading

1er décembre – jour de Rosa Parks

Un petit siège pour elle, un grand pas pour l’humanité Sandrine Scardigli     — Je ne comprends pas… pourquoi les humains s’entredéchirent-ils ainsi ? Le sergent Chouinpch était perplexe. Sur ordre du commandant Héklar et comme les autres sous-officiers, il venait d’assister à une conférence sur les conflits ayant opposé, au fil des siècles, les différentes peuplades humaines. — Noirs, jaunes, blancs, rouges, verts… Ne sont-ils pas tous les mêmes, au fond ? — Bien dit, commenta Héklar. Une bonne rafale laser, quelques années passées à se décomposer dans une petite boîte en sapin, et voyez comme ils se …continue reading

15 novembre – National Clean out your refrigerator day – I love to write day

— Bon, dites-moi, comment ça s’écrit une lettre d’abdication ? — C’est une simple lettre. Sur l’en-tête, vous mettez votre nom et votre adresse. En destinataire, vous mettrez « Peuple brésilien ». Puis vous écrivez : « je soussigné » suivi de votre nom, ensuite « vous informe par la présente mon abdication ». Vous écrivez votre nom en bas vous signez, vous datez. — Et je peux utiliser mon nom de souverain ? — Et puis quoi encore ? Votre nom de souverain, sur un acte d’abdication ! Non, votre état civil. — Pff. Encore heureux que j’aime écrire. …continue reading

14 novembre

Winston Churchill faisait les cent pas dans son bureau. Le contre-amiral John Henry Godfrey, directeur des services secrets britanniques, était à ses côtés. — Sommes-nous sûrs de la ville ciblée par la Luftwaffe, au moins ? — De nombreuses usines de fabrication de munitions sont localisées à Coventry, répondit Godfrey. Les messages de l’Axe que nous avons interceptés et déchiffrés nous l’ont confirmé : nous ne pouvons avoir le moindre doute quant à leurs intentions. — Les enfants ont-ils été évacués ? — Ils l’ont été, sous couvert de les emmener dans des camps de vacances. Churchill soupira et se …continue reading

4 novembre – Use your common sense day

Sur la planète Levram, normalman s’apprêtait à passer une journée hors du commun. La seule dans l’année sur cette planète où chaque habitant était un super-héros, sauf lui. Peut-être allait-il pouvoir utiliser une parcelle de son « common sense », là où d’autres utilisaient leur « spider sense », et ainsi conseiller de ne pas traverser les murs pour rejoindre un point B depuis un point A, même si le chemin était le plus court, pour ne pas avoir à reconstruire ; ou de ne plus voler à des vitesses supersoniques pour éviter de briser les vitres des immeubles. Les possibilités étaient infinies dans …continue reading

1er novembre – Toussaint

« Sal… sal… sal… — Tu vas le dire, oui, ce mot de passe ? Il y a du monde derrière toi qui veut passer aussi ! — Sal… — Fais un effort… — Sal… safi… sass… — Allez hop, au suivant ! Ras-le-bol des attardés ! — C’est pas… pas juste ! Toute ma vie, on s’est fi… fichu de moi. Ça suffit ! — Ah, tu y étais presque. Dommage ! » 1er novembre : jour de passage des morts dans le monde des vivants ; jour du salsifis 1er novembre 846 : naissance de Louis II le …continue reading

18 octobre

— Et tu n’a rien trouvé de plus discret ? Sérieusement, des placards accrochés aux murs, c’est ça, ton idée du siècle ? Stéfan n’en croyait pas ses yeux. Gary eut le bon goût d’afficher un air embarrassé, mais il tenta quand même de se défendre : — OK, c’est clair que c’est voyant, là. Mais tu sais ce qu’on dit : « plus c’est gros, plus ça passe ». Et en effet, c’était gros : pendant la nuit du 16 au 17 octobre, Gary avait accroché aux murs de Paris près d’une centaine de placards en bois, hauts d’un …continue reading

15 octobre – Journée mondiale du lavage de mains

Les mains jointes et propres, les fidèles psalmodient : saint Ponce Pilate, priez pour nous. Puis ils retournent boire une bière devant leur télé. Sandrine Scardigli — 3… 2… 1… partez ! Les deux mille hommes et femmes participant à l’opération « mains propres » ouvrirent le robinet qui leur avait été assigné et leur main droite se porta vers la bouteille de savon liquide. Une cohorte d’assistants était prête à fournir autant de pousse-mousse que nécessaire pour leur permettre de tenir dans la durée. Les lavabos s’étiraient le long de la N10 entre Trappes et Coignières. Ils rutilaient sous …continue reading

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com