Une micro nouvelle par jour pendant un an.

jeudi 22 avril 2021

10 novembre

Extrait du journal d’Abduhl Lakhmi, soldat de l’Empire ottoman :
« La bataille de Varna ne devait être qu’une formalité. Face à nos cent mille fiers guerriers, menés par notre sultan Murad II, la coalition chrétienne ne comptait guère qu’une trentaine de milliers de soldats. Sur le papier, la victoire était nôtre.
Et elle le fut. Mais le prix s’avéra beaucoup trop élevé. La faute en incomba aux spectres vampiriques lâchés sur nous par Mircea II, fils de ce maudit comte Vlad Dracul et frère de Vlad Tepes, dit l’Empaleur. Nous n’étions pas prêts à affronter pareille menace. La famille Dracul avait, disait-on, tourné le dos à la coalition du Dragon et le pape lui-même avait délié Vlad Dracul de son serment. La condition secrète était que Mircea II participât aux combats à la place du comte.
Harcelées de tous côtés par des créatures de la nuit assoiffées de sang, nos divisions d’élite auraient fini par battre en retraite si Ladislas III, le jeune chien de Pologne, n’avait foncé tête baissée sur le cordon de nos janissaires. Ces derniers n’en firent qu’une bouchée, regonflant fort opportunément le moral de nos troupes.
C’est alors que nos magomanciens, appelés en renfort, dissipèrent les brumes tenaces qui recouvraient le champ de bataille. Dès lors, le destin tourna en notre faveur.
La multitude des démons s’évanouit aussitôt. La tempête empêcha nos ennemis de bénéficier du secours de leurs alliés. Nos magomanciens, cette fois encore, avaient rempli leur part du contrat. »

10 novembre 1447 : bataille de Varna

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com