Une micro nouvelle par jour pendant un an.

dimanche 07 mars 2021

Content Tagged "Dracula"

28 avril

— Effets secondaires ? — Aucun. — Allons… — Aucun, les tests sont formels, le goût et l’odeur resteront identiques ! Toute capacité à la rébellion sera annihilée dans l’œuf, chez tous les enfants vaccinés, sans effets indésirables. Et au passage, cela les protégera réellement de la diphtérie. — Gaston, vous êtes mon héros. Sans votre génie, pouvez-vous imaginer combien d’années auraient été nécessaires pour rendre toute la population manipulable à souhait ? Des décennies, des siècles ! Quel gain de temps ! Mille mercis ! — Tout le plaisir est pour moi, Monsieur Tepes. Tout le plaisir est pour …continue reading

10 novembre

Extrait du journal d’Abduhl Lakhmi, soldat de l’Empire ottoman : « La bataille de Varna ne devait être qu’une formalité. Face à nos cent mille fiers guerriers, menés par notre sultan Murad II, la coalition chrétienne ne comptait guère qu’une trentaine de milliers de soldats. Sur le papier, la victoire était nôtre. Et elle le fut. Mais le prix s’avéra beaucoup trop élevé. La faute en incomba aux spectres vampiriques lâchés sur nous par Mircea II, fils de ce maudit comte Vlad Dracul et frère de Vlad Tepes, dit l’Empaleur. Nous n’étions pas prêts à affronter pareille menace. La famille …continue reading

16 août

« Répétez un peu ça ? Vous avez frappé à la porte de mon château parce que vous souhaitez que je vous morde ? Vous ? — Tout à fait, Maître ! Comprenez… je suis si las de ma vie de simple mortel. Marre de jouer dans des séries Z ! Je touche le fond du fond. J’ai dû me fader ce rôle débile dans un film d’Abott et Costello en 49, et le seul réalisateur qui me fait travailler régulièrement depuis, c’est Ed Wood. — Ah oui, quand même. Et – pardonnez ma curiosité – vous pensez la jouer …continue reading

5 mars

Dans la salle obscure, je souris. L’écran s’illumine, mon nom apparaît à l’écran, en gros, gras, en caractères menaçants : Max Schreck. Un sourire se dessine sur mes lèvres fines. Alors que les premières images défilent et que le son emplit l’espace, je me souviens de la facilité avec laquelle j’ai convaincu le réalisateur de m’attribuer le rôle. Par un simple regard, de ces yeux à hypnotiser le diable en personne. A côté de moi, Greta me sourit de toutes ses dents à mesure que s’égrènent les secondes. Sous mes yeux, passe LA scène, celle qui me fait encore frissonner …continue reading

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com