Une micro nouvelle par jour pendant un an.

mercredi 22 mai 2019

6 juillet

« Mais qu’est-ce que c’est que ce bordel ? » hurle le roi spartiate Cléombrote II.
Et pour décrire ce qui se passe sur le champ de bataille, le mot n’est pas trop fort. En ce matin de la bataille de Leuctres, l’armée adverse a envoyé sur le champ, en première ligne, son bataillon sacré dont les membres, loin de se jeter sur l’ennemi spartiate, se jettent les uns sur les autres, deux par deux. Les Spartiates en restent bouche bée. On commence à chuchoter, on se relâche, et on mate le spectacle inattendu de ces trois cents amants qui cèdent aux ardeurs non pas guerrières mais bien amoureuses. Les Spartiates n’y comprennent rien : un dieu les aiderait-il ? Aphrodite aurait-elle envoûté leurs adversaires pour leur donner la victoire ?
Le roi a beau leur hurler dessus et les menacer des pires châtiments, rien n’y fait. Les voilà comme au théâtre, carrément assis par terre à mater ce qui fait passer les plus grosses productions pornographiques pour un spectacle de marionnettes, à ricaner, se pousser du coude et commencer à se jeter des coups d’œil plus ou moins équivoques…
C’est là que la phalange droite de l’armée thébaine leur arrive dessus pour les prendre à revers. Militairement parlant, s’entend.
Cette journée du baiser ne l’aura pas été pour tout le monde.

6 juillet : journée internationale du baiser
6 juillet -371 : bataille de Leuctres, victoire de l’armée thébaine (dont le fameux bataillon sacré composé de cent cinquante couples) sur les Spartiates.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com