Une micro nouvelle par jour pendant un an.

mardi 17 septembre 2019

7 juillet – fête de la Voie lactée (entre autres)

Elles étaient deux, unies depuis la maternelle.
Aujourd’hui elle est seule.
Oh, pas vraiment seule non. Au fil des ans, elle qui a perdu sa famille, jetée à la rue comme une malpropre, elle a trouvé de nouveaux frères et sœurs. Mais Lex a été là avant tous les autres. Elle lui a prêté ses robes, lui a offert une épaule réconfortante, l’a aidée dans sa transition. Elles ont partagé un matelas miteux dans un studio encore plus miteux.
Elle est assise seule, les yeux vers le ciel. Ici, dans les montagnes, les étoiles se voient si bien. Lex doit être là haut maintenant.
— C’est là que vont les enfants qui ne veulent pas grandir ! C’est là que chevauchent les femmes du Nord et les impératrices égyptiennes ! D’ailleurs, le ciel, c’est une déesse ! Je l’ai vu dans un livre !
Elle se souvient de son discours passionné. Lex l’avait suivie des yeux, avec un amour sans limite. Comment n’a-t-elle pu voir sa détresse ?
— Tu es dans les étoiles, ma chère Lex ? Je ne suis pas certaine que ton ex méritait que tu partes comme ça,… Elle ne le méritait pas. Elle te méritait pas.
Elle ferme les yeux pour les rouvrir, grands vers la Voix lactée.
— J’ai enfin mes papiers. Tu vas rire, je l’ai vraiment fait. À partir d’aujourd’hui je m’appelle officiellement Nout. Comme la déesse du ciel. Ils m’ont regardé bizarre à la préfecture mais je m’en fous. Jules est mort, vive Nout !
Elle sourit et lève un verre aux étoiles :
— Protège le petit garçon que j’ai un jour été, Lex. Et moi je protégerai ta mémoire ici.

Celia Deiana


Pour la Fête de la Voie Lactée, la Chine leva la censure sur le Soleil pendant une heure.

Anthony Boulanger


Seul parmi les siens il ose
Il étend ses ailes de géant
Prend son envol une dernière fois
Couvre la Terre entière de son ombre
Suit sans peur le chemin d’étoiles
Et frôle le Soleil de ses plumes
Caresse de feu
Vœu ultime
Et cadeau à la mémoire des Hommes.

7 juillet 1983 : découverte de l’unique fossile de
Pelagornis sandersi, le plus grand oiseau jamais découvert (d’une envergure d’environ 7 mètres)
7 juillet : Tanabata, fête des étoiles (Japon) au cours de laquelle les vœux se réalisent

Sandrine Scardigli


— Mon cher Barrême, que voyez-vous au bout de mon doigt ?
— Mon empereur, seriez-vous en train de vérifier si je ne suis pas un imbécile ? Car dans ce cas, je dirais que vous négligez vos ongles.
— Si dans vos contrées, les pensées de Confucius vous semblent pertinentes, sachez qu’ici ses maximes à la con, nous ne les supportons plus depuis des siècles. Croyez-vous que je vous aurais fait venir de France pour ça ?
— Désolé, je…
— Passons ! Je vous montrais les étoiles. Savez-vous l’importance que nous y accordons, pourquoi nous les célébrons ?
— Pas vraiment.
— Elles ont guidé le grand navigateur Jacques Cartier qui croyait se rendre vers un Nouveau Monde. Il était accompagné du saint révérend Martin Luther. Sans eux, la dynastie Qing n’aurait jamais étendu son empire jusqu’en Europe.
— Et qu’attendez-vous de moi ?
— Aujourd’hui, l’empire est à son apogée et moi, Martin Luther Qing, je veux offrir un cadeau digne de ma puissance à mes sujets et pour cela j’ai besoin de vos talents.
— C’est-à-dire ?
— On m’a dit que vous étiez doué pour compter. Je voudrais que vous comptiez les étoiles de la Voie lactée.
— Ben, à première vue ça va faire dans les dizaines de milliasses.
Le 7 juillet 1534, Jacques Cartier débarque en Chine au lieu de l’Acadie. Il est accompagné par Martin Luther, mis au ban du Saint-Empire.
Le 7 juillet 1638 naissait François Barrême, mathématicien français qui est considéré comme le père de la comptabilité et à l’origine du mot « milliasse » (mille milliards).

Père désoeuvré

Le Dieu leva la sanction, les deux amants allaient pouvoir se retrouver davantage qu’un jour l’an. Ils le remercièrent longuement. Au début, ce fut le paradis. Puis, un simple bonheur, chaud comme des marrons grillés qui finiraient par tiédir avec le temps. Il l’insupportait, elle le gonflait. Il fallait se rendre à l’évidence, si on n’avait pas toujours ce qu’on voulait, on voulait toujours ce qu’on n’avait pas. Dieu malin 1, amants exaltés 0.
Tanabata, le jour unique où des amants séparés par un Dieu sont autorisés à se retrouver

Ludovic Arfi

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com