Une micro nouvelle par jour pendant un an.

samedi 21 septembre 2019

13 août

Rufus terminait sa formation de futur gardien du temps. Comme l’exigeait la tradition, lors de l’examen final, l’apprenti-gardien devait assister en compagnie de son professeur titulaire, Octavius, à un événement tragique de l’histoire de l’humanité sans tenter d’interférer.

Une nuit noire régnait sur les lieux. Au loin, Rufus entendit des gens s’affairer. Lorsqu’il s’approcha plus près, il aperçut des hommes poser des barbelés.
— Ce n’est que la partie immergée de l’iceberg, dit Octavius. Bientôt, un mur séparera Berlin.
— Le mur de la honte… Nous ne pouvons pas les laisser faire ! Aidons-les ! Ne peuvent-ils donc pas se révolter ?
— Non, pas encore. Quant à nous, nous ne pouvons qu’assister à cette page de l’Histoire. Nous n’avons pas le droit de changer le cours des choses, Rufus. As-tu compris ce que cela impliquerait ? Jamais tu ne devras céder.
Rufus hésita. Et si d’un geste, il envoyait tout valser ? Il en avait le pouvoir. Il s’avança à pas feutrés et les écouta. La haine le frappa de plein fouet, il perdit la raison. Il posa ses mains sur les barbelés, lesquels fondirent. Octavius eut juste le temps de lui asséner un coup sur la tête. Octavius ramena son apprenti vers leur dimension. Il avait échoué, comme il avait échoué à le former. Mais jouer avec le temps était interdit. Rufus serait donc condamné à errer dans le continuum espace-temps pour l’éternité.

Dans la nuit du 12 au 13 août 1961 débuta la construction du tristement célèbre Mur de Berlin. 

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com