Une micro nouvelle par jour pendant un an.

dimanche 18 août 2019

17 septembre

Lorsque les troupes unionistes du major général Burnside s’approchèrent du pont enjambant l’Antietam, le sergent jupitérien Chouinpch fit activer les dispositifs de singularité placés le long des bords du ruisseau. Les sudistes se retrouvèrent englués dans une épaisse purée de pois temporelle et ne purent progresser suffisamment rapidement pour bloquer l’avancée de l’armée confédérée du général Daniel H. Hill.
En conséquence de quoi la victoire revint aux confédérés.
Plus tard, sur le vaisseau-ponton jupitérien en orbite autour de la Terre :
— Si je puis me permettre une question : pourquoi sommes-nous intervenus, commandant Héklar ?
Chouinpch affichait un air interrogateur. Héklar se palpa le menton avant de répondre :
— Il était vital pour nous que les confédérés remportent cet affrontement. Sans elle, Lincoln n’aurait pu proclamer sa volonté d’abolir l’esclavage et emporter par la même occasion l’adhésion des populations européennes.
— En quoi cela nous concerne-t-il ?
— De nombreuses avancées technologiques terriennes intéressantes pour notre glorieux et productif professeur Blogos sont le fait de personnes de couleur noire n’ayant pas vu le jour dans le contexte d’une victoire du général Mac Clellan à la bataille de Sharpsburg. Il était de notre devoir de créer cette corde temporelle spécifique.
— Cela au prix de plus de vingt mille victimes parmi les humains. C’est cher payé, non ?
— On ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs, sergent !

17 septembre 1862 : bataille d’Antietam

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com