Une micro nouvelle par jour pendant un an.

mardi 17 septembre 2019

14 novembre

Winston Churchill faisait les cent pas dans son bureau. Le contre-amiral John Henry Godfrey, directeur des services secrets britanniques, était à ses côtés.
— Sommes-nous sûrs de la ville ciblée par la Luftwaffe, au moins ?
— De nombreuses usines de fabrication de munitions sont localisées à Coventry, répondit Godfrey. Les messages de l’Axe que nous avons interceptés et déchiffrés nous l’ont confirmé : nous ne pouvons avoir le moindre doute quant à leurs intentions.
— Les enfants ont-ils été évacués ?
— Ils l’ont été, sous couvert de les emmener dans des camps de vacances.
Churchill soupira et se remit à faire les cent pas, incertain.
— Jusqu’où irons-nous pour gagner cette guerre ? se demanda-t-il soudain à voix haute.
— Grâce aux mesures prises, les bombes ne devraient pas tuer plus de six cents civils à Coventry, répondit Godfrey. C’est très peu pour une ville de cette importance.
— Allons, il nous faut croire en notre bonne étoile ! s’exclama Churchill après s’être finalement décidé à aller de l’avant. Nous devons laisser croire aux Allemands qu’ils sont en position de force, que nous n’avons pas encore décrypté leurs codes de chiffrement. Ainsi, ils finiront bien par relâcher leur attention et ce sera alors à nous d’en profiter. Je compte sur vous, Godfrey.
Dans la nuit du 14 au 15 novembre 1940, dans le cadre de l’opération « Sonate au clair de lune », 449 bombardiers de la Luftwaffe bombardent Coventry, noyant la ville sous près de 450 tonnes de bombes.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com