Une micro nouvelle par jour pendant un an.

samedi 16 décembre 2017

8 février

— Un vrai petit singe celle-là !
Tantine Bo leva les bras pour attraper Lucie. Sans qu’on sache trop comment, la petite fille s’était hissée sur une des plus hautes étagères, celle qui contenait des atlas et des beaux livres de photos.
Lucie se laissa faire. Tantine Bo faisait partie de ces adultes qui ne la grondaient pas, qui ne disait jamais que « la curiosité est un vilain défaut » ou que « ces livres sont trop compliqués pour toi, jeune fille ! »
Au contraire, Tantine Bo la prenait sur ses genoux, et à chaque fois racontait la même histoire :
— Moi aussi, je suis un singe, Lucie. Et laisse-moi te raconter l’histoire de notre roi. Il était une fois, en Chine…
Célia Deiana

« Je suis fatiguée. Une année a passé et j’estime avoir bien travaillé. Je souhaiterais partir maintenant. Rentrer chez moi. Retrouver les miens. »
Ainsi se lamentait la chèvre, entravée par une corde, sous un ciel sans lune. Le singe, de passage, provenant de nulle part, et en route vers ailleurs, entendit sa plainte et lui dit :
« Tu vas emplir ce seau de lait, pendant que je te tondrai et couperai tes cornes. Je te détacherai, puis nous abandonnerons ta longe au milieu d’une flaque aussi blanche que toi, de ta toison et tes défenses. Le fermier pensera que tu as fondu et tu seras libre. Il ne te cherchera pas. »
Mais plutôt que de défaire le lien, le singe se tapa la prisonnière, la remercia de ses bienfaits et prit congé.

Old Redbone’s Lies

Je sens la chaleur envahir mes sens. J’ouvre un œil, puis l’autre. Les rayons de soleil jouent avec la cime des arbres et projettent l’ombre des feuilles autour de moi. Mes membres engourdis s’éveillent peu à peu. Une fois debout, je me précipite vers la rivière, je bois l’eau fraîche à grandes goulées et je m’ébroue. Je lave les dernières traces de mon long sommeil.

L’énergie afflue en moi, il est temps. Je cours à travers la forêt, grimpe dans les arbres, saute de branche en branche. J’arrive enfin à l’Arbre-Mère, plus majestueux que jamais. Dans mon excitation, je manque une branche, me rattrape par la queue.

Une fois à la cime, j’observe mon domaine avec autant de fierté qu’au premier jour. Après douze ans de sommeil, mon année vient de commencer.

Florie Vignon

— De nombreuses œuvres humaines sont en lien direct avec les animaux nommés « primates ». Cela m’a donné une idée, déclara soudain le sergent Chouinpch.
Les yeux multiples du Vénusien s’étirèrent en amande et la crevasse qui lui servait de bouche se tordit en un sourire torve. Le commandant Héklar parut intrigué.
— Une idée ? À quel propos ?
— L’invasion de la terre ! C’est bien notre objectif ?
— Ah, ça ! Oui. Plus ou moins. Quelle est votre idée ?
— Déguisons nos soldats en singes ! Nous symboliserions ainsi l’un des pires cauchemars de la race humaine : être vaincu par des créatures qu’ils estiment inférieures.
— Inférieur, supérieur… Tout est relatif, Chouinpch.
— Bref. Qui plus est, si nous débarquons sous la forme de primates, ils hésiteront à nous tirer dessus : beaucoup d’humains sont opposés au meurtre des animaux. Nous l’emporterions aisément !
Le commandant Héklar parut intéressé. Il se pencha en avant, surplombant Chouinpch de toute sa masse :
— Et côté timing ?
— L’idéal serait aujourd’hui ou dans les prochains jours. La Chine entre dans l’année du singe, alors envahissons ce pays !
— L’idée me plaît ! trancha Héklar. Un bon gros cosplay à la « Légende de Sangoku » ! Nous ferons fuir les démons à coups de bâtons qui s’allongent et vogueront dans le ciel sur nos nuages magiques. Nous pourrions même en faire une attraction touristique, si ça fonctionne bien avec nos soldats. Qu’en pensez-vous, Chouinpch ? Chouinpch ? Où êtes-vous ? Revenez !
Le sergent était parti, désespéré. Le commandant Héklar, décidemment, était devenu trop humain pour envisager de tuer ou d’asservir cette étrange peuplade. Fallait-il intégrer la terre à la confédération galactique, faute d’être capable de les envahir en bonne et due forme ? Chouinpch lui-même commençait à le craindre…
Pascal Bléval

8 février 2016 : Nouvel an chinois. La chèvre cède la place au singe.celia

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com