Une micro nouvelle par jour pendant un an.

jeudi 18 juillet 2019

15 juillet

« C’est en 2059 que le gouvernement mondial de la banque Tristman and Sachs décida, dans un objectif salutaire d’égalité et de non-discrimination totale de supprimer l’ensemble des jours fériés, ce qui, sur le plan pratique ne changeait pas grand-chose, si ce n’est que cela permit de ne plus les rémunérer en heures supplémentaires (toutefois, les dirigeants décidèrent également de remettre à plus tard l’examen de la suppression des dimanche). C’est ainsi qu’à partir de 2060 des citoyens décidèrent de fêter les jours d’après. Le 15 juillet 2060 devint donc sur le territoire de l’ancien pays de France le premier « jour d’après ». On organisa des défilés aux lampions, on tira des feux d’artifice. Tristman and Sachs, qui possédait les usines à lampions et à feux d’artifice, n’y vit aucun inconvénient, sous la condition bien entendu que les participants prissent sur leurs jours de congés et payassent les lampions, les feux d’artifices, et les amendes pour tapage nocturne. On verrait bien ce qu’on ferait le 26 décembre et le 2 janvier ! »

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com