Une micro nouvelle par jour pendant un an.

vendredi 22 septembre 2017

Auteur : Pierre Gévart

Pierre Gévart est le rédacteur en chef de la revue Galaxies. Il est écrivain, a été publié dans la célèbre collection Anticipation, de Fleuve noir (sous le nom d’Hugo van Gaert) et chez divers éditeurs. Auteur de nouvelles, de pièces de théâtre, de poèmes, il a remporté plusieurs prix dans ces différents domaines. Organisateur de plusieurs conventions de science-fiction, il est aussi à l’origine de plusieurs concours de nouvelles, dont le Prix Pépin, qui récompense des textes dont la longueur totale, titre compris, n’excède pas 300 signes. Il est le président du jury du Prix Alain le Bussy (ex prix Infini).

Articles récents

15 décembre

Jonathan Gooseberry, le graphiste chargé de dessiner la feuille qui doit figurer sur le nouvel emblème national, n’y connaît rien en botanique, à tel point qu’il est incapable de faire la différence entre un érable et la drôle de plante que son nouveau stagiaire, Robert Nesta Marley – qui chante dans le goupe jamaïcain the wailers – cultive dans sa cuisine. Résultat, le 15 décembre 1964, le parlement canadien adopte le nouveau drapeau à la feuille de chanvre indien, quatre ans avant de voter une adaptation reggae de l’hymne national… 15 décembre 1964 : le Canada change de drapeau

20 novembre

— Dix ans ! — Trop long : quatre, renouvelables ! — Ah non, douze ans, non renouvelables ! — Au fou ! six ans, pas un de plus. — Messieurs, un peu de sérieux, neuf ans, pas moins… — Sept ? — Pourquoi sept, c’est une durée stupide. Six, je le répète. — Alors cinq (huées dans les travées) — Cinq, ça ne tient pas debout. Je propose six ! Qui est pour ? (on procède au scrutin à mains levées) — Bon, eh bien ce sera six, Monsieur le Maréchal. — Six, un hexennat ? Eh bien soit, …continue reading

25 octobre

— Une feuille de brouillon, vite ! — Non. Interdit, le scientifique fixe son assistant. — Comment ça, non ? — Journée sans papier, pas de feuille de brouillon. Le scientifique fulmine, ronchonne et surgit hors du laboratoire à grands coups de talons. Le temps qu’il atteigne son ordinateur, l’illumination a fui son esprit. Autant pour l’invention de la téléportation. Elodie Serrano 25 octobre 1555 : Charles Quint, épuisé d’appeler ses serviteurs pour être dépanné du papier dont il manquait, terrassé par une courante mutée en galopante, se décide à laisser le trône, sale et honteux. Anthony Boulanger Aujourd’hui devait …continue reading

23 octobre

Une nouvelle fois, le Prince a refusé. Devant le Maréchal de Mac Mahon suppliant, Henri est inflexible : le drapeau de Louis XVI, ou rien. Le comte de Chambord se lève et tourne le dos au Président de la République. A ce moment, un coup de vent se lève à son tour et balaye les nuages et la pluie, provoquant l’apparition d’un bref arc-en-ciel. Ebloui, le dernier des Bourbons croit y voir un ordre de Dieu et fait Volte Face « Puisque Dieu le veut, je le serai ! » aurait déclaré le petit-fils de Charles X. Telle est en …continue reading

28 septembre

Depuis cette nuit, la plage, balayée par la tempête subite qui a balayé la mer toute la nuit, alors que le vent semblait s’être calmé, s’est couverte de débris. On trouve de tout : des simples morceaux de bois, mais aussi des boucliers, des fragments de drakkars, des pièces de tissus, des tonneaux de vivres et de vin. Et même quelques cadavres. Les habitants des environs de Pevensey Bay, près d’Hastings, sont à la fête : ils sont en train de se constituer des réserves pour plusieurs années. De l’autre côté de la Manche, le régent, Baudoin V de Flandres, …continue reading

2 septembre

Le soir tombe vite, en septembre. Le petit détachement d’infanterie bavaroise a allumé un feu, et mis un tonneau de bière en perce pour fêter la victoire : les français se sont purement et simplement rendus, leur Etat-major à leur tête. Ça vaut bien de fêter tout cela ! Les plus hardis parlent déjà d’unité allemande et on acclame le nom de Bismarck encore plus fort que celui des généraux. — Alors, mon karçon, gu’est-ce gue fous en tîtes, les vrançais ? Lance un sergent qui a de la famille en Alsace à l’ouvrier qui vient de jeter une brassée …continue reading

8 août

Londres, 8 août 2016, A.P. Cette année, les fêtes du 8 août font grise mine. La journée traditionnelle de festivités commémorant la victoire du débarquement conjoint de l’Amiral Medina Sidonia et du Duc de Parme, le 8 août 1588, signant ainsi le triomphe de l’Invincible Armada et l’Unification définitive des royaumes formant aujourd’hui la Grande Castille a été évidemment assombrie par le referendum français et la décision de la « Françortie » (Frenxit) du Royaume aux Lys de l’Union européenne. Cela d’autant que cette sortie instaure de fait une nouvelle frontière au nord de l’Angleterre, les liens matrimoniaux unissant les …continue reading

15 juillet

« C’est en 2059 que le gouvernement mondial de la banque Tristman and Sachs décida, dans un objectif salutaire d’égalité et de non-discrimination totale de supprimer l’ensemble des jours fériés, ce qui, sur le plan pratique ne changeait pas grand-chose, si ce n’est que cela permit de ne plus les rémunérer en heures supplémentaires (toutefois, les dirigeants décidèrent également de remettre à plus tard l’examen de la suppression des dimanche). C’est ainsi qu’à partir de 2060 des citoyens décidèrent de fêter les jours d’après. Le 15 juillet 2060 devint donc sur le territoire de l’ancien pays de France le premier « …continue reading

18 juin

18 juin 1429 : Jeanne d’Arc boute les anglais hors de Patay (Loiret), pour Dieu et le gentil Dauphin (triste, comme il se doit !) 18 juin 1815 : Les anglais battent Napoléon à Waterloo (Belgique), et Wellesley devient Wellington : que de « W » ! 18 juin 1940 : De Gaulle, lui aussi entouré d’anglais… vous connaissez la suite ! Finalement, dans cette Histoire, les 18 juin, on en trouve à la pelle !

27 avril

Le proverbe « À partir de Saint-Siméon, tu peux semer tes melons. » serait dû à Saint-John Steed, archevêque de Canterbury, qui, particulièrement distrait, avait l’habitude d’égarer son chapeau un peu partout (et particulièrement dans les pubs) dès que le temps redevenait assez doux pour qu’il ne sente plus la morsure du froid. Sainte Emma Peel, qui lui est souvent associée, en ayant eu assez de lui tricoter chaque jour un nouveau couvre-chef, inventa finalement la mitre, en croisant des moules marinières et des huitres de belon. La mitre désigne en fait la coiffure obtenue en réunissant deux valves d’un …continue reading

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com