Une micro nouvelle par jour pendant un an.

samedi 06 juin 2020

Auteur : Bénédicte Coudière

Bénédicte Coudière est un peu folle sur les bords, mais folle des mots et de la plume. Elle s'essaie à toutes sortes de choses : des nouvelles plus ou moins longues, des articles de presse, des chroniques BD ou de livres passionnants (ou non, ça arrive), de la poésie en secret... Elle est passionnée par beaucoup de choses, de l'art en passant par la littérature et les sciences plus "dures", et s'intéressent à plus encore. Autant dire qu'elle est vraiment touche à tout. Ce qu'elle n'avait encore jamais fait, par contre, ce sont des micronouvelles. C'est une première. Alors comme pour toutes les premières fois, il faut faire un vœux... Que ça fonctionne !

Articles récents

22 juin

— Et toi, t’en penses quoi ? — Oh moi, tu sais… Si ça me permet de voyager et de voir d’autres horizons… Alerté par la conversation, Cœur vient se joindre à ses camarades. — De voyager ? Comment ça ? — Tu te souviens d’Appendice ? demande Poumon Droit. J’ai cru comprendre qu’elle était partie pour aller voir ailleurs. — Oui, mais elle était malade, rappelle Poumon Gauche. — Certes. Mais tu te rends compte ? Aller voir ailleurs ! C’est un vieux rêve de gosse qui se réaliserait. De changer d’air, d’aller dans un autre corps et d’apprendre …continue reading

12 mai

— Messieurs, vous pouvez être fiers de votre travail ! Devant l’ouvrage, le chef de chantier sourit tout en serrant la main du Soviétique. Vladimir est content de son œuvre lui aussi. Le bâtiment est magnifique, tout à la gloire de l’ex-URSS et de son envolée proche pour l’espace. Jamais un hangar de navette n’aura été aussi beau et bien réalisé. — Désormais, notre pays a une image forte à montrer : celle d’un établissement solide, à la pointe de la technologie. Un écrin parfait pour abriter notre navette ! Le fleuron de notre technologie, la belle Bourane 1.01, première …continue reading

8 avril – Draw a bird day

— Dessine-moi un mouton ! Le Petit Prince répète sa demande, devant un aviateur embarrassé. Il voudrait bien, lui, exécuter le dessin du petit garçon, mais quelque chose l’en empêche. — Tu es sûr que tu ne veux pas autre chose ? l’interroge-t-il tout de même. — Non. Un mouton ! — Mais, réplique Saint-Exupéry, de plus en plus embêté, aujourd’hui, c’est la journée des oiseaux. Tu ne préfères pas que je te dessine un oiseau ? Bénédicte Coudière Quand Yorgos, célibataire endurci et un peu frustré, découvrit ce délicat visage de femme sous une couche de terre bordant son …continue reading

6 avril

En ce 6 avril, la plaine est verte. Le printemps commence à adoucir le temps, et il fait bon sortir au frais, respirer le parfum des fleurs à peine écloses. Appuyé contre son bâton, Marius admire l’étendue de verdure où ses moutons paissent tranquillement. La douceur du temps lui arrache un sourire, tandis qu’il se félicite d’avoir tout de même jeté une petite laine sur ses épaules. Au loin, ses bêtes bêlent tranquillement entre deux bouchées d’herbes fraîches. Soudain, une brise légère se met à souffler sur la plaine. Marius peste intérieurement, tandis que les moutons lèvent les yeux vers …continue reading

20 mars – journée mondiale du conte

20150320_JourneeConte

« Il était une fois un bûcheron et une bûcheronne qui avaient 7 beaux garçons dont le dernier était si petit qu’on le nomma Poucet. Heureusement, comme il mangea toujours à sa faim, il grandit comme ses autres frères, et les parents n’eurent pas à les abandonner dans la forêt, et ils ne croisèrent jamais l’ogre qui vécut heureux pour toujours avec ses 7 filles qu’il ne tua pas dans un moment de méprise. Voilà, c’est tout, fin » Ce n’était pas une très bonne idée de célébrer en même temps la journée mondiale du conte et celle du bonheur… …continue reading

7 mars

— Allô ? Les minutes s’écoulent, rien ne se produit. Le technicien triture ses boutons, tentant de chercher la bonne fréquence. — Allô ? répète-t-il. Derrière lui, l’ingénieur en chef retient son souffle. Le moment est historique : la première conversation entre New York et Londres ! Ils ont réussi à braver la distance, les contraintes techniques, géologiques, aquatiques, et d’autres encore ! — Allô ? Sur le tableau de commande, rien ne cloche. Tout est bien enclenché. Les temps de transmission ont beau être lents, ils ne devraient pas dépasser la demi-heure… — … Crrrr… Lô ? entend-on résonner …continue reading

21 février

Il est le premier né. Son nez fut d’ailleurs le premier à apparaître, même si certains diront juste à naître. Il était le premier donc. Le premier à la liste de mot. De maux et merveilles là où d’autres gravissent des monts. Des monts et des veaux, qui emplissent les pages, qui mastiquent la scène d’un petit théâtre. Il joue sur les mots, les sons ne sont plus qu’une musique de sens. Et les notes dénotent une envie de faire rire, réfléchir et sourire, que les quenottes claquent. Derrière sa page et ses mots, ses mots en murs et ces …continue reading

5 janvier

Dans son laboratoire, Wilhelm vient de finir de reproduire l’expérience. Comme tous les scientifiques de son temps, il étudie les étranges rayons découverts quelques années plus tôt. Ceux-ci ont des particularités bien étranges, mais leurs applications demeurent un mystère. — Ça fonctionne, Monsieur ? demande Anton, en sortant de la salle d’étude. — Absolument pas, jeune homme. Penaud, l’assistant retourne régler les machines. — Et là ? crie-t-il. — Toujours pas ! Anton soupire, hausse les épaules. Il triture quelques boutons, bouge quelques curseurs… Son coude heurte un cadran et une manivelle. Alors que le jeune homme panique face à …continue reading

31 décembre

En ce 31 décembre 2014, les habitants du temps profiteront de la vingt-sixième seconde intercalaire depuis la création par les humains de cette particularité et feront un saut de seconde pour se glisser dans notre monde. Alors, nous vivrons au ralenti, mais sans nous en rendre compte. Bonne année tout de même ! Anthony Boulanger — 5,4,3,2,1 et b… — Hé… attendez une seconde que je m’installe. Père Désœuvré Atlas se pencha sur le côté, étirant son cou pour jeter un bref coup d’œil au globe terrestre. S’il plissait les yeux, il pouvait observer les milliards de fourmis s’agitant sur …continue reading

13 décembre

— Nos envoyés nous signalent une activité suspecte des Terriens. — De quoi s’agit-il ? Dans le vaisseau de surveillance de l’activité spatiale en charge du système solaire, le consul attendait patiemment. Les humains avaient la sale habitude de provoquer des « activités suspectes » tous les quatre matins. La dernière en date consistait en l’envoi de messages à travers l’espace, des fois que quelqu’un réponde. Comme s’il allait se donner la peine de signaler sa présence à une planète encore sous-évoluée… — Nos agents sur place nous informent qu’ils ont mis en place une… j’ai du mal à comprendre. …continue reading

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com