Une micro nouvelle par jour pendant un an.

vendredi 21 juillet 2017

Auteur : Véronique Meyer

Férue de voyages intérieurs comme extérieurs… Elle se réjouit de ce nouveau départ ! Deux mains pleines de doigts, un clavier riche en touches et la voilà équipée pour l’aventure. Pleine d’envies et de vie, elle est prête à sauter dans le grand bain de l’écriture. Écrire ? Oui, mais… pour le plaisir !

Articles récents

19 décembre

Jeudi soir : les valises sont bouclées. Je me réjouis du week-end qui va arriver ! Vendredi : dernière journée de travail ! La forme, le moral ! Enfin, presque… En l’espace de quelques minutes, nausées, maux de ventre, vertiges s’invitent en moi… Et tout vacille ! Petit microbe de rien du tout a raison de moi. Direction maison. Jamais un trajet ne m’a semblé si long, si sinueux… Je découvre et teste tous les bancs qui se trouvent sur mon chemin, quelques poubelles aussi… Enfin arrivée, rien d’autre à faire que s’affaler et patienter… D’un seul coup, d’un seul, …continue reading

25 novembre

« – Eurêka ! Quelle fantastique invention nous avons là ! déclara le savant. – Oui ! On peut être fiers de nous ! s’exclama l’assistant. Du beau boulot ! J’imagine déjà toutes les utilisations que l’on va pouvoir trouver à ces bâtons de dynamite … Un sacré outil que celui-là ! C’est quand même autre chose que l’ouvre-boîte inventé par notre confrère ! » Fous rires. « – Encore mieux que le revolver récemment découvert ! » renchérit le savant. L’enthousiasme général qui flottait prit, soudain, un coup de froid. Personne n’osa prononcer, à haute voix, sa pensée… Un …continue reading

28 octobre

Je suis une petite fleur comme les autres, née de la rencontre d’une graine et de la terre. Très jeune, j’ai été accueillie par une charmante petite famille. Enfin, c’est du moins, ce que je croyais. Les années passant, j’ai commencé à manquer d’air. Je me sentais à l’étroit et il arrivait que je perde une fois ou l’autre quelques pétales. Mais je m’y faisais. Je passais mes journées à admirer l’horizon avec sa belle grande dame verte qui y trônait et ça m’occupait. Tout a cependant changé avec l’arrivée de Chloé. Au départ, nos rapports ne furent pas très …continue reading

3 octobre

Petite goutte d’eau en avait gros sur le cœur. Ce matin encore, elle et son amie Kleinertropf avançaient gaiement vers la mer. Malheureusement, au détour d’un virage, elles se trouvèrent propulsées dans deux directions opposées. Après toutes ces années liquides passées ensemble, elle se retrouvait seule dans ce filet d’eau ennuyant et tellement lent ! Désespérée et sans force pour continuer, elle alla demander audience à Dame Nature pour lui exposer son cas. « Je comprends ton désarroi Petite goutte d’eau, lui dit Dame Nature. Mais je vais te confier un secret : la vie c’est du courant euh du …continue reading

6 septembre

Persévérer ou abandonner ? C’est ce que la petite fourmi se demandait, elle, qui, venait à nouveau de débouler. La colère et la frustration expulsées, elle se laissa aller à cette position allongée qui l’invitait à méditer… Fallait-il vraiment se remettre à l’action ? C’est que ce n’était pas la première fois qu’elle essayait d’arriver au bout de cette montée. Ni la première fois qu’elle s’y cassait le nez ! Peut-être valait-il mieux laisser tomber… Peut-être était-ce le signe qu’elle attendait et qui, à sa place, déciderait ! Fatiguée d’ainsi divaguer, elle entreprit de se redresser. Rien de tel que …continue reading

12 août

Mais où es-tu ? Je sais que tu existes, je sais qu’il y a quelqu’un pour moi… Mais où ? Il y a comme un mur qui nous sépare et qui nous empêche de nous trouver… Je me sens comme ces aiguilles de la grande horloge du temps qui tournent, qui tournent, qui tournent en rond… s’aliénant toujours plus à chaque tour et qu’on ne peut pas stopper. Il suffit d’une seconde pour que tout bascule… En attendant, c’est l’éternité que j’ai le sentiment de traverser… J’ai tous les courages, tu sais ! Pendant ces longues années, j’ai appris à …continue reading

19 juillet

Pas toujours facile d’être un animal ! Il existe tellement d’espèces ! C’est vrai que la diversité est une richesse et que les différences forment un beau patchwork mais parfois, on aurait juste besoin de retrouver les siens… Pour être juste soi, accepté comme tel, et ne plus avoir à lutter pour sa survie ou expliquer sa différence…. C’est en tous les cas ce que pensait notre petit girafe exilée à Paris. Elle avait beau avoir des amis carnivores ou de petite taille, elle aurait tout donné pour girafe-party ! Un jour où elle parla de son désarroi à son …continue reading

23 juin

Avez-vous déjà fait une excursion dans le désert ? Moi non ! Pourtant j’ai le sentiment d’avoir déjà fait quelques traversées… de ce dit désert… Vous savez ce genre de période où vous avez l’impression que rien ne va, où vous devez lutter contre vents et marées pour finir épuisé… sans jamais voir arriver au but souhaité.. Malgré tout, vous continuez, vous ne savez pas pourquoi mais vous y croyez… Vous allez y arriver, tout va finir par se régler… Et là, quand, par l’obscurité des ténèbres, vous êtes aveuglés, quand même l’horizon est bouché, il arrive qu’adviennent de petits …continue reading

28 mai

En Afrique, dans la savane, vivait un troupeau d’antilopes. Elles se plaisaient dans leurs plaines reculées ! Quel agréable cadre de vie : reposant, ensoleillé, de la nourriture en abondance, une rivière à deux sauts… Elles coulaient de beaux jours en cet endroit ! Un matin, juste au lever du soleil, l’une d’entre elles aperçut à l’horizon une fumée plutôt dense qui avançait… On y distinguait des formes… qui se matérialisaient toujours plus ! Quel étonnement pour ces antilopes qui ne voyaient jamais passer personne ! Devant elles, à présent, se trouvait, une autre espèce ! Très vite, la méfiance …continue reading

3 mai

« – Du soleil, du soleiiiiiil ! Je m’éveille sous tes rayons , je jubile, je scintille ! C’est comme si je devenais plus légère… Un peu comme un comprimé incandescent…. J’adore tressaillir sous ces bulles qui, en s’évanouissant, font disparaître un peu de cette grisaille environnante ! Rien de tel pour me faire me sentir en vie ! – Mouais… Pour le soleil aussi, il est de bon ton d’opter pour la modération ! Que ce soit pour lui ou ses produits dérivés, une bonne distance est à respecter… Combien, à trop vouloir l’approcher, s’y sont brûlés? – C’est …continue reading

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com