Une micro nouvelle par jour pendant un an.

vendredi 22 novembre 2019

Content Tagged "paix"

21 septembre

Il avait atteint l’âge de 120 ans en cette année 2016. Alors, dans sa maison de retraite au coeur des Alpes, tout avait été décoré et préparé en son honneur. Et il y avait une flopée de journalistes, bien entendu. Un micro se tendit : – Qu’est-ce que ça vous fait d’avoir votre âge et d’avoir vécu toutes ces merveilleuses choses ? Un autre : – Et vous arrivez à vous souvenir de tout ? Et lui, répondant de sa voix maintenant grêle et chevrotante : – J’ai eu 19 ans dans la Marne. Le jour de mon anniversaire, tous …continue reading

17 juillet

«— C’est un évènement historique, la première rencontre dans l’espace avec une autre civilisation, alors on va répéter une dernière fois les rôles car tout doit se passer sans accroc… Les États-Unis et le monde nous regardent ! — Justement, chef, j’avais une suggestion pour modifier le salut, pour donner plus d’effet aux images… Je propose un check poing fermé, puis claque paume ouverte en haut et en bas, et pourquoi pas un tour sur soi-même et contact du torse… — Non, Donald, on s’en tient au protocole, un poignée de main, les yeux dans les yeux, et c’est tout. …continue reading

1er août

(Dialogue façon Kaamelott…) LEODAGAN — Non non noooooon ! Hors de question que je participe à ça ! On est dans un royaume chrétien, non ? ARTHUR — Ah bah, vous êtes chrétien quand ça vous arrange. Et le respect des traditions, l’union entre les clans fédérés, avec lesquels vous nous bassinez ?! LEODAGAN — Parfaitement, je suis chrétien. Surtout si ça m’évite de partager avec les pécores. ARTHUR — J’me disais aussi. Ça ne pouvait venir que de là. LEODAGAN — Et en plus, si vous croyez que je vais me farcir les tarlouzes déclamant de la guimauve et …continue reading

8 mai

Au son des cloches, maman se figea. Je vis des larmes rouler sur ses joues avant qu’elle ne cache sa figure dans son tablier et, dans ma petite tête d’enfant, naquirent les pires angoisses. Je me souvins de cette nuit terrible, quand je dormais chez les sœurs, le temps que ma mère se remette de la naissance de mon petit frère. Mon père brava le couvre-feu pour me ramener à la maison et nous marchions à travers bois, nous nous cachions dans les buissons dans la crainte des uniformes allemands, tandis que les explosions, les sifflements, les panaches de lumière …continue reading

10 avril

« Le bilan est positif. Les deux parties sont finalement parvenues à un accord. Nos délégués sur place continuent de désamorcer le conflit autant que possible, mais la perte progressive de notre magie au cours des derniers siècles ne nous facilite pas la tâche. » Le président du Conseil jette un regard critique à la montagne de dossiers étalés devant leur délégué aux affaires humaines. Un soupir lui échappe alors qu’il se lève pour prendre la parole à son tour. « Notre belle île a connu des heures sombres, mais nous pouvons espérer que les choses s’amélioreront sensiblement désormais. Le …continue reading

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com